« Les cartes postales anciennes dans l’histoire de la photographie malgache. Un outil pour l'histoire coloniale » (diaporama)

Une collection importante de cartes postales coloniales de quelque cinq milliers d'items peut-elle constituer une source archivée aussi parlante qu'une autre ? Comme aux cartes du tarot, on fait dire à une source iconographique ce qu'on veut bien lui faire dire. On oubliera ici la polémique et/ou la compassion, pour se pencher sur le problème de savoir en quoi cette collection peut pallier les lacunes de l’historiographie malgache, peu riche en articles sur l'iconographie, et des archives publiques, malgaches ou françaises, lacunaires ou — jusqu'à internet — très peu accessibles.
À la lumière de ce que l’historiographie malgache a pu écrire durant les 40 dernières années, il s’agira de montrer comment cette collection peut alimenter des champs de recherches aussi différents que : l’histoire — si européenne au départ — de toutes les villes malgaches, voire la simple histoire événementielle que les objectifs des reporters ont pu saisir; l’anthropologie du rapport colon/colonisé ; la sémiologie, car au-delà de la vision coloniale convenue, le point de vue de la colonie — photographes indiens et malgaches compris — sur elle-même est en jeu.
Une étude sur cet ensemble important peut constituer le seuil du tombeau des idées stéréotypées sur le Madagascar colonial.

Chercheur: 

Session: 

15h40