« Les images de l’homme blanc et le qualificatif "Vazaha" dans la littérature orale malgache comme empreinte du colonialisme »

Le terme « vazaha » est un qualificatif malgache qui s’applique aussi bien à l’homme blanc qu’à tout ce qui est exotique : végétaux et animaux mais aussi aux choses : objets manufacturés surtout en parlant des qualités. Ce terme sera d’abord développé en détail dans son application dans le quotidien jusqu’à son utilisation par extension ou imagée. S’appliquant à l’homme blanc, il dépasse la notion raciale pour revêtir des concepts économiques et moraux.
La littérature orale en tant que mémoire collective regroupe aussi en son sein des sous-genres : contes, mythes, proverbes, expressions et adages, chansons, etc. De là, nous pouvons dégager les pensées suivantes :
- Les images de l’homme blanc en tant que colonisateur : positives et négatives ;
- l’extension du qualificatif « vazaha » au-delà du concept racial ;
- les végétaux et les animaux « vazaha » ;
- les objets « vazaha »
- considérations des institutions « vazaha » comme héritage du colonialisme : justice du tribunal, médecine, éducation, etc.

Chercheur: 

Session: 

14h00