« Teutonia en océan Indien : les "Souvenirs d’Afrique orientale 1865-1889" de Justus Strandes »

En nous appuyant sur les « Souvenirs d‘Afrique orientale 1865-1889 » de Justus Strandes représentant la maison de commerce hambourgeoise Hansing and Co, installée à Zanzibar, nous tenterons de dégager l‘ambiguïté de la mise en place du discours colonial allemand, notamment à travers l’appréciation d’autres systèmes coloniaux que Strandes découvre lors de ses voyages le long des côtes de l’Océan Indien. Personnage pivot de la « nébuleuse allemande » de Zanzibar qui s’est acheté une propriété pour se retrouver et qu’elle a baptisée Teutonia, Strandes côtoiera des aventuriers en mal de conquête Jühlke, Pfeil, Peters qui ne cessent de rêver d’une grande colonie allemande sur les bords de l’Océan Indien, des Consuls allemands, grands explorateurs et fin connaisseurs de l’Afrique comme Gerhard Rohlfs, Eduard Schnitzer, alias Emin Pascha au service du Khédive, la romancière Frieda von Bülow, fondatrice de la littérature coloniale allemande ou encore Heinrich Ruete avec lequel s’enfuira la sœur du Sultan Bargasch. Strandes témoignera de l’étonnante effervescence imaginative liée à la mise en place du discours colonial allemand. Celui-ci peut être tenu pour le résultat de motivations s’inscrivant dans une conjonction mentale particulière au sein de laquelle s’articulent des idéologèmes relevant de la situation spécifique du Reich allemand à la fin du siècle dernier.

Chercheur: 

Session: 

09h50