Apports des voyageurs français à la physionomie d'Izmir tracée par Barbié du Bocage

Tancoigne, voyageur français, qui avait visité Smyrne (Izmir) en 1813 et 1814 signalait clairement son objectif dans son récit de voyage publié en 1817 : "Je ne parlerai ni de l'origine, ni de l'antiquité de la ville de Smyrne, plusieurs savants voyageurs m'interdisent d'en parler eux. Mon but n'est de rapporter que ce que j'ai vu. Je me bornerai à donner quelques notions sur l'état actuel de cette ville". C'est sans doute, Chandler qui venait au premier rang parmi les savants voyageurs que Tancoigne évoque. Car le voyageur anglais avait parfaitement décrit Smyrne et ses environs dans son livre paru avec grand succès en 1776, à peu près dix ans après son séjour.
Le plan manuscrit de Smyrne (Izmir) par Jean- Denis Barbié du Bocage (s.l et s.d), a été publié en 1990 par l'auteur de cette communication . Il avait daté ce plan entre 1795-1810. Durant cette période, l'Angleterre était en plein essor dans les Echelles du Levant, y compris à Smyrne. Le premier Empire marque un changement profond dans la condition des Français de Smyrne. Ceux-ci, qui n'étaient pas favorables, semble-t-il, à l' Empereur, commencèrent à se tourner vers les Anglais. On constate des mariages entre membres des deux "Nations", par exemple entre la famille Giraud et la famille Whitthall. Le plan de Barbié du Bocage reflète cette réalité historique. Ceci est confirmé d'une certaine façon, par le géographe lui-même: il avait indiqué sur son plan de Smyrne les noms des voyageurs qui avaient été sesprincipales sources: Spon-Wheler, Tournefort, Pococke, Chandler et Dallaway. Bien que la géographie moderne ait beaucoup moins occupé Barbié du Bocage que le géographie des Grecs et des Romains, ses connaissances, dans cette science, étaient néanmoins remarquables. En dernier lieu, on constate que les Français ne vont pas tarder à reprendre leurs affaires et à étudier les antiquités, le commerce, la population et la topographie de la ville de Smyrne et de ses environs. Dès les années 1820, ils se préparent à dresser un deuxième plan de la ville.

Chercheur: 

Session: 

11h00