Bruce Chatwin et le renouveau du récit de voyage britannique à l'époque contemporaine

Travel writing, travelog, journey’s work… la terminologie anglaise concernant la littérature de voyage est éminemment complexe, laissant deviner l'ampleur des débats théoriques qui animent son étude. Jan Borm, dans son intervention sur « le renouveau du récit de voyage britannique à l’époque contemporaine », a choisi de ne pas l’aborder selon l’angle de l’histoire culturelle ou de l’idéologie, ni même selon le partage entre fiction et diction, mais en prenant en considération l’histoire du genre, fort de ce principe qu’il n’y a pas de synchronie possible sans diachronie.
Son panorama de la littérature de voyage britannique s’est efforcé de décrire l’évolution du genre depuis le XVIIIe siècle en liant à chaque fois les questions de formes et de réception, la popularisation des grands récits originels entraînant un phénomène de répétition et la perte du statut de genre noble. La période de l’entre-deux-guerres y occupe une place très importante, tant elle paraît redonner au genre tombé en désuétude ses lettres de noblesse. Se référant à l’étude de Paul Fussell (Abroad), il passe en revue les oeuvres de Robert Byron, Wilfried Thesiger, Evelyn Waugh, Peter Fleming, Patrick Leigh Fermor, de ces figures mémorables qui hantent les récits de voyage postérieurs.
Mais c’est à l’année 1977, qu’il consacre le développement le plus important. Elle vit, en effet, la publication du premier livre de Bruce Chatwin, Patagonia, succès critique et de librairie immédiat, qui confirmait ainsi le renouveau du genre viatique anglo-saxon. Ce succès qui ne se démentit pas jusqu’à la mort précoce de l’auteur, autour duquel un mythe se construisit peu à peu, repose principalement sur le caractère novateur de cette invention de la Patagonie. Rompant avec la tradition de l’itinéraire continu, de la mention des éléments de guidage (informations factuelles détaillant le trajet, les distances, les dates de séjour, bref la retranscription des moindres faits et gestes), il lui substitua la succession des portraits d’aventuriers, d’exilés et de marginaux rencontrés en la Terre de feu. Ce choix narratologique, implicitement idéologique, traçe une ligne de partage dans la production contemporaine. Paul Theroux en fit l’argument de son Chatwin revisited, lui reprochant justement son silence sur les faits et le soupçon d’affabulation qui en découle.
En terminant son aperçu par la présentation des œuvres de Jonathan Raban et de Redmond O’Hanlon, deux auteurs toujours en activité, qui usent de la littérature et du voyage, de l’érudition et de l’humour pour mieux porter un regard critique sur le nouvel ordre du monde, Jan Borm a finalement pris le parti de Chatwin et clos la polémique terminologique. Cet auteur refusait, en effet, d’être considéré comme un écrivain-voyageur, ou même comme un voyageur, voyant dans ces deux étiquettes l’héritage du XIXe siècle et de sa production de masse, mais quitte à se voir accolé une identité, il préférait celle de voyageur littéraire.

Bibliographie

Récits de voyage anglais et autres sources primaires :
BYRON, Robert, The Road to Oxiana [1937], Londres, Penguin, 1985, 341 p.
CHATWIN, Bruce, In Patagonia [1977], Londres, Picador, 1979, 189 p.
CHATWIN, Bruce, The Songlines [1987],  Londres, Picador, 1988, 327 p.
CHATWIN, Bruce, Anatomy of Restlessness : Uncollected Writings, (Edited by Jan Borm and Matthew Graves), Londres, Jonathan Cape, 1996, 205 p. ; édition de poche chez Picador, 1997, édition française : Anatomie de l‘errance (traduction Jacques Chabert), Paris, Grasset, 1996.
FERMOR LEIGH, Patrick, A Time of Gifts [1977], Londres, Penguin, 1979, 304 p.
FERMOR LEIGH, Patrick, Between the Woods and Water, Londres, John Murray, 1986, 248 p.
LEWIS, Norman, Omnibus (A Dragon Apparent [1951], Golden Earth [1952], A Goddess in the Stones [1992]), Londres, Picador, 1996, 834 p.
NAIPAUL, V. S. A,  Turn in the South [1989], Londres, Penguin, 1989, 307 p.
NEWBY, Eric, A Short Walk in the Hindu Kush [1958],  (With a preface by Evelyn Waugh), Londres, Picador, 1981, 247 p.
O‘HANLON, Redmon,  Into the Heart of Borneo : An Account of a Journey made in 1983 to the mountains of Batu Tiban with James Fenton [1984], Londres, Penguin, 1985, 192 p. (réédition avec une préface de l‘auteur dans la collection “Picador Travel Classics“ en 1994).
O‘HANLON, Redmond, In Trouble Again : A Journey Between the Orinoco and the Amazon [1988], Londres, Penguin, 1989, 347 p.
O‘HANLON, Redmond, Congo Journey, Londres,  Hamish Hamilton, 1996, 472 p.
O‘HANLON, Redmond, Trawler : A Journey through the North Atlantic, Londres, Hamish Hamilton, 2003, 338 p.
RABAN, Jonathan, Coasting [1986], Londres, Picador, 1987, 301 p.  (réédition avec une préface de l‘auteur dans la collection “Picador Travel Classics“ en 1995).
RABAN, Jonathan, Hunting Mr Heartbreak [1990], Londres, Picador, 1991, 428 p.
RABAN, Jonathan, Passage to Juneau : A Sea & its Meanings, Londres, Picador, 1999, 435 p.
THEROUX, Paul, The Great Railway Bazaar : By Train Through Asia [1975], Londres, Penguin, 1977, 379 p.
THEROUX, Paul, The Old Patagonian Express : By Train Through the Americas, Londres, Penguin, 1980, 430 p.
THESIGER, Wilfred, Arabian Sands [1959], Londres, Penguin, 1984, 347 p.
THESIGER, Wilfred, The Marsh Arabs [1964], Londres, Penguin, 1983, 233 p.
WHEELER, Sara, Terra Incognita : Travels in Antarctica [1996], Londres , Vintage, 1997, 306 p.

Sources secondaires :
BORM, Jan, Le récit de voyage britannique contemporain : Essai sur le renouveau d‘un genre (thèse de Nouveau Doctorat), Paris, Université Paris VII-Denis Diderot, 1997, 2 tomes, 594 p.
BORM, Jan (sous la direction de), Seuils et Traverses : Enjeux de l‘écriture du voyage, vol. 2. Brest, Université de Bretagne occidentale, 2002, 327 p.
BUZARD, James, The Beaten Track : European Tourism, Literature and the Ways to ‘Culture‘, 1800-1918, Oxford, The Clarendon Press, 1993, 357 p.
COCKER, Mark, Loneliness and Time : British Travel Writing in the Twentieth Century, Londres, Secker & Warburg, 1992, 294 p.
FUSSELL, Paul, Abroad : British Literary Traveling Between the Wars [1980], Oxford, Oxford University Press, 1982, 246 p.
HOLLAND, Patrick et HUGGAN, Graham, Tourists with Typewriters : Critical Reflections on Contemporary Travel Writing, Ann Arbour, The University of Michigan Press, 1998, 261 p.
HULME, Peter et YOUNGS, Tim (sous la direction de), The Cambridge Companion to Travel Writing, Cambridge, Cambridge University Press, 2002, 343 p.
KORTE, Barbara, Der englische Reisebericht : Von der Pilgerfahrt bis zur Postmoderne, Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1996, 236 p. ; édition britannique, English Travel Writing, From Pilgrimages to Postcolonial Explorations, Basingstoke, Macmillan, 2000, 218 p.
LE DISEZ, Jean-Yves (sous la direction de), Seuils et Traverses : Enjeux de l‘écriture du voyage, vol. 1. Brest, Université de Bretagne occidentale, 2002, 325 p.
PRATT, Mary Louise, Imperial Eyes : Travel Writing and Transculturation, Londres, Routledge, 1992, 257 p.
SAÏD, Edward, Orientalism : Western Conceptions of the Orient [1978], Londres, Penguin, 1995, 396 p.
VIVIÈS, Jean, Le Récit de voyage en Angleterre au XVIIIe siècle : De l‘inventaire à l‘invention. Toulouse, Presses universitaires du Mirail, coll. “interlangues littératures“, 1999, 189 p. ; édition anglaise : English Travel Narratives in the Eighteenth-Century : Exploring genres, Aldershot, Ashgate, 2002, 134 p.
VIVIÈS, Jean,  (sous la direction de), Lignes d‘horizon : récits de voyage de la littérature anglaise, Aix-en-Provence, Publications de l‘Université de Provence, coll. “écritures du voyage“, 2002, 238 p.
VIVIÈS, Jean,  (sous la direction de), Lignes de fuite : littérature de voyage du monde anglophone, Aix-en-Provence, Publications de l‘Université de Provence, coll. “écritures du voyage“, 2003, 238 p.
YOUNGS, Tim, Travellers in Africa : British Travelogues, 1850-1900, Manchester, Manchester University Press, coll. “Studies in Imperialism“, 1994, 235p.

Chercheur: 

Session: 

9 février 2005