Conclusions des "raisons du voyage"

Dans les siècles qui vont des Grandes Découvertes à l’exploration des dernières taches blanches de la carte, du XVe au XVIIIe siècle, on ne voyageait pas « pour le plaisir », comme l’on disait alors des artistes amateurs. C’est à partir du XIXe siècle qu’apparaît le touriste, gent tout à fait méprisée des vrais voyageurs : on est d’ailleurs toujours le touriste d’un autre… Les voyageurs sont rares sur les routes du monde, du moins ceux qui en ont relaté les circonstances : le colporteur des campagnes françaises, qui va a pied, n’a guère laissé de trace écrite. Ce type de déplacement tel que le raconte Rousseau dans les _Confessions_ deviendra un style de narration viatique au siècle suivant (voir Philippe Antoine, dans la bibliographie complémentaire ci-dessous). Auparavant, les raisons du voyage sont liées à des activités qui n’ont rien à faire avec la délectation du paysage et le pittoresque des rencontres. D’ailleurs, comme l’a montré récemment Grégoire Holtz (bibliographie complémentaire ci-dessous), le voyageur confie souvent ses notes à un « relateur » qui n’a pas voyagé et qui met en forme, avec force ajouts et compilations diverses, une « relation » qui combine souvent le journal de voyage (la chronologie personnelle du voyageur) et le traité (synthèse politique, sociale, voire ethnographique) qui lui est associé. Ces relations ont des fonctions diverses et ne sont de la littérature que par une effet heureux du hasard, quand un future romancier comme Robert Challe ou un abbé mondain et homme de lettres comme l’abbé de Choisy s’engagent sur la route maritime des Indes : leur sensibilité personnelle aux choses vues et expérimentées font de ces voyages en apparence identiques des productions singulières, originales et de qualité. Mais la plupart des voyageurs anciens ne voyagent pas dans le but d’écrire les péripéties de leurs expériences personnelles ; la relation est par surcroît, comme un témoignage dont la finalité a toujours quelque chose à voir avec le projet « professionnel. Le marchand fait état de son entregent en même temps que de sa compétence internationale, le missionnaire et le pèlerin suggèrent modestement qu’il ont subi toutes les avanies du voyage au nom du Christ souffrant, le naturaliste, le géologue et le géographe apportent des compléments à la vaste encyclopédie du monde physique et vivant, le diplomate et l’archéologue décrivent le monde tel qu’il est ou tel qu’on pense qu’il fut. Chacun a une vision myope et partielle des choses, que l’on peut rapprocher de celles de ses confrères de la même veine, mais qui mises bout à bout composent un kaléidoscope d’où surgissent une image globale, celle d’un regard confronté à une altérité que l’on n’a pas recherché et qui s’offre au lecteur bénévole comme une fenêtre sur un monde disparu et dont les seules traces se trouvent dans ces pages qui avaient des ambitions toutes différentes.

Complément bibliographique

Textes
[Guillaume II], _Voyage en Orient de Guillaume II en 1898_, Hussein I. El-Mudarris et Olivier Salmon (éd.), Alep, Dar Al-Mudarris & Ray Publishing and Science, 2010, 496 p., nb. ill. [ensemble de textes en allemand, en français et en arabe sur le séjour de Guillaume II, avec de nombreux dessins de presse].
Poncet, Jacques-Charles, _Relation de mon voyage d’Éthiopie, 1698-1701. Un médecin français à la cour de Gondar sous Louis XIV. La véritable histoire de l’Abyssin_, Éric Poisse éd., [Besançon] La Lanterne magique, 2011, 200 p. [relation inédite d’après le ms. H 98 de la Bibliothèque de Médecine de Montpellier].
Viguier, Pierre, _Souvenirs d’un agronome en Afrique_, Versailles, Éditions Quae, 2010, 160 p. [extraits de journaux personnels entre 1931 et 1961 au Soudan français (Mali)].
Villages, Jean-François des, _Les Journaux de campagne de Jean-François des Villages, chevalier de Malte 1765-1773_, Alain Blondy (éd.), s.l., Éditions Bouchene, 2010, 296 p. [un officier de marine en Méditerranée, d’après un manuscrit inédit de la National Library of Malta].
Yves d'Évreux, _Voyage au Nord du Brésil_, Franz Obermeier (éd.), Kiel : Westensee-Verlag 2011 (coll. « Quellenwerk zu Nordbrasilien im 17. Jahrhundert ») [d’après l’édition de 1615 de la relation du Maranhão par le missionnaire capucin].

Etudes
Philippe Antoine, _Quand le voyage devient promenade. Écriture du voyage au temps du romantisme_, Paris, PUPS, 2011 [naissance en parallèle avec le touriste d'une nouvelle catégorie de voyageur "pour le plaisir"].
Boulerie, Florence, Marc Favreau et Éric Francalanza (dir.), _L’Extrême-Orient dans la culture européenne des XVIIe et XVIIIe siècles_, Tübingen, Narr Verlag, 2009, 256 p. (coll. « Biblio 17 ») [colloque de Bordeaux comprenant quelques études de voyageurs : Fernao Mendes Pinto, Matteo Ricci et divers jésuites, Bougainville].
Fontenay, Michel, _La Méditerranée entre la Croix et le Croissant. Navigation, commerce, course et piraterie (XVIe-XIXe siècles)_, Paris, Classiques Garnier, 2010, 425 (coll. « Méditerranées » 1) [recueil d’articles sur la course publiés de 1973 à 2007].
Heyberger, Bernard et Rémy Madinier (dir.),_L'Islam des marges. Mission chrétienne et espaces périphériques du monde musulman (XVIe-XXe siècles)_, Paris, IISMM / Karthala, 2011, 288 p. (coll. « Terres et gens d'islam » [séjours missionnaires en terre d’Islam].
Holtz, Grégoire, _L’Ombre de l’auteur. Pierre Bergeron et l’écriture du voyage à la fin de la Renaissance_, Genève, Droz, 2011, 552 p., ill. (coll. « Travaux d’Humanisme et Renaissance » CDLXXX) [sur un « relateur » : celui qui écrit le voyage des autres].
Montègre, Gilles, _La Rome des Français au temps des Lumières. Capitale de l’Antique et carrefour de l’Europe, 1769-1791_, École française de Rome, 2011, 624 p., ill. [dont le chapitre : « Français résidents et Français voyageurs : stratégies identitaires, interdépendance, acculturation »].
Poirier, Guy, Marie-Christine Gomez-Géraud, François Paré, _De l’Orient à la Huronie. Du récit de pèlerinage au texte missionnaire_, [Québec], Presses de l’université Laval, 2011, 308 p. [les jésuites d’Amérique et d’Asie dans leurs « relations »].
Nencioni, Giuseppe, _The Italians in the Arctic Explorations. A Critique of the Reinterpretattion of Nationalism. With a apppendix containing Finn Malmgren's diary_, Umeå, , 2010, 133 p. (coll. "Northern Studies. Monographs" 2) [sur Giuseppe Mazzini (1805-1872), Cristoforo Negri (1809-1896, Umberto Nobile (1885-1978), etc.].
Olivier Salmon, _Alep dans la littérature de voyage européenne pendant la période ottomane_. Thèse, 17 janvier 2011, Université Paris-Sorbonne, 4 t. de 2677 p. Directeur : François Moureau

Chercheur: 

Session: 

10 mai