Denon en Egypte ou l'art de ne pas faire la guerre

Sarga Moussa présente l’un des aspects de la carrière multiforme de Dominique-Vivant Denon, qui sut de l’Ancien Régime à la Restauration servir et se servir de tous les gouvernements que connut la France. Il ne parle pas du directeur du Musée Napoléon qui, pour l’augmenter de trésors ‘empruntés’, voyagea à travers l’Europe, mais du compagnon de Bonaparte dans 'l'expédition' d’Egypte, où il fit vraiment connaissance de celui qui allait être son protecteur. Compagnon de l’abbé de Saint-Non dans son voyage en Sicile, Denon avait une expérience de la relation de voyage illustrée. C’est ce qu’il réalisa dans son "Voyage dans la Basse et la Haute Egypte" (2 volumes dont un de dessins) publié en 1802, réédité et traduit dans diverses langues européennes : voyage militaire, à la suite des armées françaises, dans le cadre de l’Institut d’Egypte voulu par Bonaparte, cette relation est de ce point de vus singulière, et elle a une coloration idéologique particulière. Sur les traces d’un Volney, Denon arrive dans un pays pour lui totalement inconnu. L’auteur de "Point de lendemain", conte libertin à la Laclos, et des lettres amoureuses à Bettine découvre la difficulté de raconter la guerre et de la justifier, fût-ce pour abattre le pouvoir des mamelouks, représentants du despotisme ottoman condamné par les Lumières. L’armée française est une troupe d’invasion et d’occupation qui pille et viole, qui exerce contre les mosquées des actions sacrilèges : le récit de Denon est d’une discrétion notable sur la révolte du Caire fruit de ces exactions. Avec Desaix à la poursuite des mamelouks dans la Haute Egypte, Denon est au contact avec la mort, la plus inattendue celle des embuscades, la plus cruelle aussi : comment dessiner l’innommable. Chasser les mamelouks d’Egypte, c’est pour l’instant substituer un mal à un mal. " La guerre atroce et sublime " ne se raconte que dans la fiction de l’épopée. " J’oubliais que je faisais la guerre " : l’amnésie de Denon est la seule manière de la narrer en creux.

Mots-clès : Egypte. guerre. art. colonisation. Lumières.

Bibliographie récente :

* D.-V. Denon, "Voyage dans la Basse et la Haute Egypte", Jean-Claude Vatin éd., Le Caire, IFAO, 1998-1990
* Pierre Lelièvre, "Vivant Denon, homme des Lumières, 'ministre des Arts' de Napoléon", Paris, Picard, 1993.
*Philippe de Meulenaere, "Bibliographie raisonnée des témoignages de l'expédition d'Egypte (1798-1801)", Paris, F. et R. Chamonal, 1993.

* D. -Vivant Denon, directeur des musées sous le consulat et l'Empire, "Correspondance (1802-1815)", tomes 1 et 2, (Réunion des Musées Nationaux)
* "Dominique-Vivant Denon, L'oeil de Napoléon", catalogue de l'exposition du Louvre, (Réunion des Musées Nationaux)
* Philippe Malgouyres, "Le Musée Napoléon", (Réunion des Musées Nationaux/Louvre)
* "Priapées et sujets divers gravés par Dominique-Vivant Denon", (Réunion des Musées Nationaux)
* "Vivant Denon, L'oeil de Napoléon", un film de Jean-Christophe Ballot, (Réunion des Musées Nationaux)
* D.-Vivant Denon, "Point de lendemain", (Folio classique)
* D.-Vivant Denon, "Lettres à Bettine", (Actes Sud)

Chercheur: 

Session: 

6 mars