Du récit de voyage à la nouvelle : l'exemple de Maupassant

Journaliste au Gaulois, Maupassant fut envoyé en Algérie durant l'été 1881 comme correspondant pour couvrir la révolte d'un marabout dans la province d'Oran. Il fit parvenir onze chroniques au journal. Au Soleil (1884) regroupe différentes chroniques et se présente sous la forme d'un récit de voyage. Mais c'est l'oeuvre tout entière de Maupassant qui se trouve parcourue par l'influence des voyages en Afrique du Nord : Marauca qui paraît dans Gil Blas le 2 mars 1882 inaugure le cycle des nouvelles africaines avant d'être reprise sous le titre de Marroca avec des modifications dans le recueil Mademoiselle Fifi. D'autres nouvelles inspirées de ces voyages suivront comme Mohammed-Fripouille, Un Soir, Allouma. L'étude se propose de confronter les deux types de récits pour y déceler d'éventuels indices qui révéleraient tantôt l'écriture fictionnelle, tantôt l'écriture référentielle.

Session: 

Chercheur: 

15h30