Jules Verne et l'Ecosse : lire, voir, créer

Nourri de Scott - et plus accessoirement de Cooper -, Jules Verne visite en bateau l'Écosse, qu'une légende familiale lui donne pour terre ancestrale. Muni des guides touristiques de l'époque, Joane et Murray, il en ramène, ébloui, un journal de Voyage à reculons en Angleterre et en Écosse, réutilisé dix-huit ans plus tard pour le décor des Indes noires. Peu après, il y effectue sa première croisière sur son yacht à vapeur le "Saint-Michel", dont Le Rayon vert perpétue le sillage. On se propose donc d'étudier comment le lu et le vu nourrissent la création : l'imprégnation du matériau intertextuel n'exclut pas sa subversion au profit de l'idéologie moderniste de Verne; les procédures descriptives diffèrent du journal au roman, alors que les expériences du touriste sont prêtées à l'identique aux personnages; le pittoresque du vécu devient couleur locale romanesque, selon une perspective simultanément didactique et symbolique. On finira par s'interroger sur la dimension déjà fictionnalisée du récit de voyage et sur la portée exacte des effets de réel des romans.

Chercheur: 

Session: 

16h