L’œuvre d’Henry Du Lisdam : la captivité au croisement du roman, de l’histoire et de la philosophie

Henry Du Lisdam, auteur méconnu du début du XVIIe siècle offre au lecteur une œuvre polygraphique où un récit de captivité historique côtoie des traités moraux et religieux, ainsi que trois romans. Or, derrière l’apparente diversité de cette œuvre, la captivité et la notion de captivité jouent un rôle majeur. D’une part, l’auteur ne cesse de jouer des limites entre fiction et histoire, investissant les fictions romanesques de données historiques empruntées à son principal récit de captivité, jouant ainsi des limites entre le mensonge et la vérité. D’autre part, il utilise la notion de captivité pour réfléchir en moraliste et en fervent catholique sur la question de la captivité des cœurs face à celle des corps et sur celle du libre arbitre, dans un parfum de Contre-réforme. Un parfait représentant du baroque qui mérite toute l’attention du lecteur!

Chercheur: 

Session: 

9h