L’Afrique : un continent en marge du voyage sur la route maritime des épices au XVIIe siècle

L’Afrique : un continent en marge du voyage sur la route maritime des épices au XVIIe siècle. Pièges et détours de la relation de voyage française face aux rhétoriques portugaise et hollandaise.

Résumé :

Les voyageurs qui se rendent aux Indes orientales empruntent la route maritime des épices, la fameuse Carriera da India qui les oblige à contourner l'Afrique. Ils ne font que quelques escales d'approvisionnement dans les îles de l'Atlantique (Ascension et Sainte-Hélène), le cap Vert et le cap de Bonne-Espérance, pour l'essentiel. Il est donc très peu question de l'Afrique. Que l'escale ait lieu ou pas, le récit de l'escale est traité dans le cadre de morceaux interpolés qui agrémentent une narration en marge du parler pilote de la navigation. La spécificité de l'escale africaine met en évidence un discours qui, par effet de répétition, entretient un certains nombre de clichés (notamment sur la violence et la laideur des populations hottentotes). De JEAN HUGUES DE LINSCOT (fin XVIe siècle) à Jean MOQUECT (début XVIIe siècle) et François PYRARD de LAVAL (début XVIIe siècle), l'approche littorale de l'Afrique entretient les "mensonges". Le père Guy TACHARD (milieu du XVIIe siècle) amorce une quête de la vérité, en allant au-delà des apparences, via un voyage qu'il fait sien dans l'intérieur des terres du cap de Bonne-Espérance. La recherche de la vérité est liée à la mission d'évangélisation qui impose un regard plus humain sur des populations dont l'âme doit être sauvée...

BIBLIOGRAPHIE

JEAN HUGUES DE LINSCOT Histoire de la navigation de Jean Hugues de Linscot Hollandais et de son voyage es Indes Orientales : contenant diverses descriptions des Pays, Costes, Havres, Rivières, Caps & autres lieux jusques à présent descouverts par les Portugais : Observations des coustumes des nations de delà quant à la Religion, Estat Politic & Domestic, de leurs Commerces, des Arbres, Fruicts, Herbes, Espiceries & autres singularitez qui s’y trouvent : Et narration des choses memorables qui y sont advenues de son temps. Avec annotations de Bernard Paludannus, Docteur en médecine, spécialement sur la matière des plantes & espiceries : & diverses figures en taille douce, pour illustration de l’ouvre. A quoy sont ajoutées quelques autres descriptions, tant du pays de Guinée, & autres costes d’Ethiopie, que des navigations des hollandais vers le Nord, au Vaygar & en nouvelle Zembla. Le tout recueilli et descript par le mesme de Linscot en bas Allemand nouvellement traduit en Français, Amsterdam, Henry Laurent, 1610.

MOCQUET Jean, Voyages en Afrique, Asie, Indes orientales et occidentales [Texte imprimé], faits par Jean Mocquet,... divisez en six livres et enrichiz de figures..., Paris, J. de Heuqueville, 1617, in 8°.

PYRARD François de Laval, Discours du voyage des français aux Indes orientales, ensemble des divers accidents, adventures et dangers de l'autheur en plusieurs royaumes des Indes, Traité et description des animaux, arbres et fruits des Indes, plus un brief advertissement et advis pour ceux qui entreprennent le voyage des Indes, Paris, 1611.

TACHARD Guy, S. J., Voyage de Siam des pères jésuites envoyez par le Roi aux Indes et à la Chine, avec leurs observations astronomiques et leurs remarques de physique, de géographie, d'hydrographie et d'Histoire, Paris, A. Seneuze et D. Horthemels, 1685 [4°O2l.321 et Rès.4°O2l.32

Chercheur: 

Session: 

18 novembre