La Consolação, de Samuel Usque, récit de captivité collective ou la captivité des marranes: de Lisbonne à la Grande Turquie

Exploration d'une séquence narrative complexe, celle de l'expérience de la captivité non pas individuelle mais collective, réelle et symbolique à la fois. Le texte de Samuel Usque, publié en portugais, à Ferrare, en 1553, constitue tour à tour le texte le plus important de la littérature judéo-portugaise et un récit marginal d'une expérience collective au cours de laquelle toutes les figures et péripéties d'une longue captivité douloureuse apparaissent: emprisonnement, séparation des membres de la famille, rançon, tentation d'apostasie, exil et rêve de retour au pays natal, libération. De façon révélatrice, la Consolação invertit le trajet courant des récits de captivité en Méditerranée et s'achève par un éloge de la Grande Turquie, garante de la liberté de culte. A contre-courant des récits de captivités et sous la forme d'un dialogue de la Renaissance, la Consolação reste en quelque sorte un texte problématique qui irrigue en profondeur le messianisme portugais.

Session: 

Chercheur: 

15h