La course barbaresque : les hommes, les navires, les pratiques au tournant des XVIIIe et XIXe siècles

La course barbaresque, qui régresse durant tout le XVIIIe siècle, connaît un renouveau spectaculaire lors des guerres engendrées par la Révolution française et le Premier Empire. Grâce à une documentation aussi bien européenne que locale, il est possible de dépasser l'aspect émotionnel et subjectif qui caractérise généralement la perception européenne de la course barbaresque et d'en dresser un tableau précis et même de quantifier certains de ses aspects. Après avoir présenté tout d'abord les hommes et leurs motivations religieuses, politiques et matérielles, nous verrons ensuite les navires utilisés et les pratiques quotidiennes de la course aussi bien les razzias à terre que les captures de navires. Nous examinerons ensuite les résultats de la course c'est-à-dire la composition et l'évaluation du butin qui comprend les navires, les marchandises et les captifs. Nous terminerons par la répartition de ce butin entre les corsaires, les armateurs et l'Etat.

Publications sur les voyages

Les corsaires barbaresques. La fin d'une épopée, 1800-1820, C.N.R.S., collection "Méditerranée", 1999.

Chercheur: 

Session: 

16h30