La culture française dans les lettres de Eça de Queirós (1870-1880)

L'auteur le plus connu du XIXe siècle portugais, le romancier Eça de Queirós (1845-1900), a laissé une abondante correspondance, envoyée surtout de France et d'Angleterre au Portugal, quand il occupait le poste de consul. Cette correspondance, qui comprend de façon majoritaire les décades de 70 et 80, se présente sous deux types : celui de la lettre individuelle, et même intime (où il se fait écho des progrès de l'écriture de ses romans et de quelques joies ou mésaventures familiales, mais mettant en relief les caractéristiques des lieux d'où il écrit) et celui de la lettre qui semble destinée à un plus large public puisque il s'agit au fond d'articles qu'il publie dans les périodiques portugais mais sous la forme (d'ailleurs non explicite) de lettres. Mon objectif en étudiant la correspondance de Eça, c'est de souligner sa connaissance et son amour de la culture française, dont il parle comme si elle était le modèle et la mesure du monde civilisée, même si cet amour n'exclut pas des notations parfois sévères ou ironiques, très en rapport avec l'esprit observateur et corrosif de l'écrivain réaliste.

Session: 

Chercheur: 

11h00