La gestation d'un personnage littéraire: le pirate musulman et l'écho des Guerres de Grenade dans la littérature espagnole du XVIe siècle

Dans le dernier quart du XVIe siècle en Espagne, une nouvelle source d’inspiration voit le jour pour les compositeurs de romances : la mise en scène des pirates musulmans et des captifs chrétiens.

Ces personnages, qui renouvellent le genre morisque, s’ancrent dans une tradition littéraire plus ancienne, que la forme romance elle-même dénonce. Le capitaine musulman est un héritier direct des Maures de Grenade. Leur présence littéraire bien antérieure à l’explosion des guerres de course informe l’apparition du nouveau couple chrétien / musulman, et les romances viejos sont autant de références évidentes pour la constitution des personnages. Les récits de captifs, poétisés par les contemporains doivent se lire dans le droit fil d’une tradition très présente. L’élément maritime qui redéfinit la frontière donne un souffle inédit aux romances en faisant du vent et de la mer de nouveaux moteurs narratifs qui libèrent ou damnent les galériens.

Session: 

Chercheur: 

11h