La pensée de l’orientalisme à l’ère du soupçon

Cette conférence avait pour objet de présenter de manière articulée un ensemble de textes qui témoignent d’une « pensée de l’Orientalisme à l’ère du soupçon ». Il s’agissait de mettre en perspective, à partir de la présentation critique de l’ouvrage d’E. Saïd, L’Orientalisme, travaux de référence et essais plus marginaux dans le domaine des études dites « orientales » puis « post-coloniales » traduisant la présence d’une remise en cause, depuis la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1970, de la représentation de l’Orient dans le discours occidental. Après un bref rappel de l’argument essentiel de L’Orientalisme ainsi que de son arrière-plan intellectuel et méthodologique, ont été présentés successivement les travaux ou essais de certains précurseurs de ce discours critique : spécialistes du monde arabe comme M. Rodinson (La Fascination de l’Islam, Les Arabes) ou J. Berque (Sciences sociales et décolonisation, Les Arabes par leurs archives) dans le domaine français, qui renouvellement simultanément le discours sur l’Orient et la méthodologie orientaliste ; figures importantes des pays colonisés comme le Tunisien A. Memmi (dont le Portrait du colonisé accorde une place essentielle au discours sur le colonisé), l’historien égyptien A. Abdel-Malek (« L’Orientalisme en crise ») ou l’écrivain tunisien H. Djaït (L’Europe et l’Islam). Dans un deuxième temps, il s’agissait de passer en revue, dans le champ de la littérature et en particulier du récit de voyage, certains textes qui manifestent la transformation du discours, non plus scientifique mais imaginaire, des Européens sur l’Orient : partant de quelques observations ambivalentes chez Nerval, cette traversée des textes s’est arrêtée sur les Lettres d’Égypte (1862-1869) de Lady Duff-Gordon, où s’illustre une authentique et audacieuse distanciation à l’égard du discours dominant, puis sur quelques traits de la prudence nouvelle des voyageurs en Orient chez H. Michaux (préfaces d’Un Barbare en Asie) ou Jean Grenier (Lettres d’Égypte), avant de présenter l’analyse par M. Butor du caractère « obscurcissant » voire néfaste de la représentation de l’Égypte, et de l’Orient, dans la pensée européenne (Égypte dans Le Génie du lieu), analyse appelant à son tour la comparaison avec la thèse exposée par E. Saïd vingt ans plus tard. En guise de conclusion a été évoquée la postérité ambiguë de L’Orientalisme, sa fonction à certains égards libératrice, son autorité auprès des intellectuels, mais aussi sa capacité à susciter, jusqu’à nos jours, de violentes polémiques.

Bibliographie

Littérature de voyage, lettres, récits et romans sur l’Orient et le monde arabe
Al-Kharrât, Edouard, Iskandariyyatî (Mon Alexandrie), Dâr wa matâbi‘ al-mustaqbal, 1994.
Butor, Michel, Égypte dans Le Génie du lieu, Grasset, 1958.
Duff-Gordon, Lucie, Lettres d’Égypte (1862-1869), Payot & Rivages, 1996.
Grenier, Jean, Lettres d’Égypte (1950), Gallimard, 1962.
Kacimi, Mohamed, L’Orient après l’amour, Acte Sud, 2008.
Kacimi, Mohamed et Dagron, Chantal, Arabe, vous avez dit arabe ?, Balland, 1990.
Ibrahim, Sonallah, Amrikanli (2003), Actes Sud, 2005.
Michaux, Henri, Un Barbare en Asie (1933) et préfaces de 1945 et 1967, Gallimard, 1967.
Nerval, Gérard de, Voyage en Orient (1851), Gallimard (Folio), 1998.

Essais et études sur l’Orient, le monde arabe ou L’Orientalisme
Abdel Malek, Anouar, « L’Orientalisme en crise », Diogène n°44, 1963.
Basch, Sophie, « L’envers de l’Orientalisme », Critique n°731, avril 2008.
Berque, Jacques, Les Arabes par leurs archives.
Berque, Jacques, Opera minora, tome III (Sciences sociales et décolonisation), Bouchêne, 2001.
Brisson, Thomas, « La Critique arabe de l’orientalisme en France et aux États-unis », Revue d'anthropologie des connaissances, vol. 2, n° 3, p. 505-521.
Djaït, Hichem, L’Europe et l’Islam, Seuil, 1978.
Etiemble, René, L’Orient philosophique, Les cours de Sorbonne, 1958.
Goytisolo, Juan, Chroniques sarrasines (1982), Fayard, 1985.
Hunke, Sigrid, Le soleil d’Allah brille sur l’Occident (1960), Albin Michel, 1963.
Irwin, Robert, For Lust of Knowing. The Orientalists and their Enemies, Penguin, 2006.
Kassir, Samir, Considérations sur le malheur arabe, Actes Sud, 2004.
Lewis, Bernard, « La question de l’Orientalisme » (1982) dans Le retour de l’Islam, Gallimard, 1985.
Memmi, Albert, Portrait du colonisé. Portrait du colonisateur (1957), Gallimard, 1985.
Rodinson, Maxime, Les étapes du regard occidental sur le monde musulman (The Western image and Western studies of Islam, 1968) dans La fascination de l’Islam, F. Maspero, 1980.
Rodinson, Maxime, Les Arabes, PUF, 1979.
Saïd, Edward W., L’Orientalisme (1978) et postface de 1994, Seuil, 2005.
Saïd, Edward W., Culture et impérialisme (1993), Fayard, 2000.
Saïd, Edward W., and critical decolonization (Alif. Journal of comparative poetics n°25), AUC Press, 2005.

Autre Bibliographie
(Sont indiqués ici divers ouvrages qui donnent matière à cette réflexion et seront inégalement mentionnés : parfois amplement cités, parfois simplement évoqués. Cette liste n’est évidemment pas exhaustive.)

Littérature de voyage, récits, romans
Michaux, Henri, Un Barbare en Asie (1933) et préfaces de 1945 et 1967, Gallimard, 1967.
Nerval, Gérard de, Voyage en Orient (1851), Gallimard (Folio), 1998.
Duff-Gordon, Lucie, Lettres d’Égypte (1862-1869), Payot & Rivages, 1996.
Butor, Michel, Égypte dans Le Génie du lieu, Grasset, 1958.
Grenier, Jean, Lettres d’Égypte (1950), Gallimard, 1962.
Ibrahim, Sonallah, Amrikanli (2003), Actes Sud, 2005.
Kacimi, Mohamed, L’Orient après l’amour, Actes Sud, 2008.

Autour de L’Orientalisme
Saïd, Edward W., L’Orientalisme (1978) et postface de 1994, Seuil, 2005.
Lewis, Bernard, « La question de l’Orientalisme » (1982) dans Le retour de l’Islam, Gallimard, 1985.
Saïd, Edward W., and critical decolonization (Alif. Journal of comparative poetics n°25), AUC Press, 2005.
Irwin, Robert, For Lust of Knowing. The Orientalists ans their Enemies, Penguin, 2006.
Basch, Sophie, « L’envers de l’Orientalisme », Critique n°731, avril 2008.

Essais sur l’Orient et le monde arabe
Memmi, Albert, Portrait du colonisé. Portrait du colonisateur (1957), Gallimard, 1985.
Hunke, Sigrid, Le soleil d’Allah brille sur l’Occident (1960), Albin Michel, 1963.
Abdel Malek, Anouar, « L’Orientalisme en crise », Diogène n°44, 1963.
Kacimi, Mohamed et Dagron, Chantal, Arabe, vous avez dit arabe ?, Balland, 1990.
Kassir, Samir, Considérations sur le malheur arabe, Actes Sud, 2004.

Chercheur: 

Session: 

9 mars