La poétique des ruines dans le Voyage en Orient de Lamartine

Nicolas Courtinat (Centre de Recherches révolutionnaires et romantiques, université Blaise-Pascal – Clermont-Ferrand II)

Déjà présente chez Lamartine dans certains poèmes des Méditations comme « La liberté, ou une nuit à Rome », « Le Passé », mais aussi dans le premier Chant des Visions, la thématique des ruines prend, dans son Voyage en Orient (1835), une ampleur particulière. Les ruines d’Orient déclenchent chez cet « écrivain-voyageur » une large gamme d’émotions, allant du simple étonnement devant ces objets insolites à la pure rêverie. Elles donnent naissance à de « belles pages » où la prose de l’écrivain se mue en poème. Elles inspirent une riche rhétorique jouant sur différents registres, le pathétique (importance de la rhétorique de la déploration), le mélancolique, le spectaculaire. Négligeant l’érudition systématique (ce qui le distingue d’un Chateaubriand), Lamartine appréhende la ruine en poète amoureux de « la Beauté visible et palpable », tout en prenant, devant ces symboles de la précarité universelle, le ton du philosophe conscient de la vanité de toute chose. La longue description des ruines de Baalbeck « sous la lune » dit l’essentiel de la perception lamartinienne des ruines. À Baalbeck, la ruine n’est pas un simple objet décoratif ou pittoresque. C’est à la fois un « spectacle » visuel et sonore, une source de méditation et un tremplin vers l’extase mystique. Notre conférence fait un sort particulier à cette page très élaborée, dans laquelle on retrouve quelques-uns des clichés « ruinistes » de l’époque romantique.

Principaux ouvrages et articles utilisés pour cette conférence :

Sur Lamartine et le Voyage en Orient :

- LAMARTINE (Alphonse de), Voyage en Orient, édition établie, présentée et annotée par Sarga Moussa, Paris, Champion, coll. « Textes de Littérature moderne et contemporaine », 2000.

- COURTINAT (Nicolas), Philosophie, histoire et imaginaire dans le Voyage en Orient de Lamartine, Paris, Champion, coll. « Romantisme et modernités », 2003.

Autres œuvres citées ou consultées :

- LAMARTINE (Alphonse de), Œuvres poétiques complètes, texte établi, annoté et présenté par Marius-François Guyard, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1963.

- CHATEAUBRIAND (François-René, vicomte de), Itinéraire de Paris à Jérusalem et de Jérusalem à Paris en allant par la Grèce, et revenant par l’Egypte, la Barbarie et l’Espagne, (1811), in Œuvres romanesques et voyages, texte établi, présenté et annoté par Maurice Regard, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1969, t. II.

- CASSAS (Louis-François), Voyage pittoresque de la Syrie, de la Phénicie, de la Palestine et de la Basse-Egypte, Paris, Imprimerie de la République, 1799, 2 vol.

- VOLNEY (Constantin-François Chassebeuf, comte de), Voyage en Egypte et en Syrie, publié avec une introduction et des notes par Jean Gaulmier, Paris, La Haye, Mouton et Cie, 1959.

Sur le thème des ruines :

- LE BRIS (Michel), « L’invention des ruines », in Le défi romantique, Paris, Flammarion, 2002 (rééd.).

- MORTIER (Roland), La poétique des ruines en France : Ses origines, ses variations de la Renaissance à Victor Hugo, Genève, Droz, 1974. - PRAZ (Mario), article « Ruines », Encyclopædia universalis, 1995, vol. XX.

- STAROBINSKI (Jean), « La mélancolie dans les ruines », in L’invention de la liberté, 1700-1789, Paris, Skira, 1987. 

Sur le récit de voyage en général et le voyage en Orient au XIXème siècle :

- BERCHET (Jean-Claude), Le voyage en Orient : anthologie des voyageurs français dans le Levant au XIXe siècle, Paris, Robert Laffont, 1985.

- BERCHET (Jean-Claude) « Un voyage vers soi », Poétique, n°53, 1983.

- BRAHIMI (Denise), Arabes des Lumières et bédouins romantiques : Un siècle de «Voyages en Orient» (1735-1835), Paris, le Sycomore, 1982.

- [Coll.], Liban, l’autre rive, catalogue d’exposition, Paris, Flammarion, 1998.

- MOURA (Jean-Marc), Lire l’exotisme, Paris, Dunod, 1992. - SOLER (Patrice), « Récit de voyage », in Genres, formes, tons, Paris, P.U.F., 2001.

Chercheur: 

Session: 

19 février