La relation de voyage et ses supports: presse, revue, ouvrage (1870-1914)

Prenant appui sur l’étude de l’édition et des auteurs lyonnais, on peut observer que la période s’étalant de 1870 à 1914 est sans doute celle qui offre la plus grande variété de support aux récits de voyage. Ouvrages, revue et journaux se combinent pour offrir plusieurs approches du voyage (de tourisme) à un lectorat plus large et plus diversifié que durant la période précédente. Du voyage d’étude au récit missionnaire, de la relation littéraire au « rapport » scientifique, du récit appliqué au simple compte rendu touristique : tous les genres se croisent, s’inspirant de la matrice du récit de voyage « utile et raisonné » hérité du XVIIIe siècle, mâtinée par la modernité de la Belle Époque et se délestant au passage de bien des aspects du récit de voyage romantique. Ainsi s’opère une modélisation de l’art de voyager qui doit autant à la personnalité et au statut socioculturel de ceux qui écrivent qu’au contexte éditorial de l’époque. Un « art » qui ne sera que très modérément remis en cause par la guerre.

Bibliographie sélective

M. Boyer, L’invention du tourisme. Origine et développement du tourisme dans le sud-est de la France du XVIe à la fin du Second Empire, thèse doctorat d’Etat, Lyon, 1997, 2360 p. Thèse publiée en version plus concise.

C. Bertho Lavenir, La Roue et le Stylo. Comment nous sommes devenus touristes, Paris, éd. Odile Jacob, 1999, 438 p. Synthèse la plus récente s’intéressant particulièrement au développement du tourisme durant la Belle Epoque et les Années Folles.

N. Doiron, L’Art de voyager. Le Déplacement à l’époque classique, Paris, Klincksieck, 1995, 260 p. Essentiel pour mieux cerner et mettre en perspective la modélisation des pratiques du voyage et le discours élaboré autour de celui-ci.

A. Pasquali, Le Tour des horizons. Critique et récit de voyage, Paris, Klincksieck, 1994, 179 p. Une réflexion/bilan sur les travaux et les approches de l’étude de l’écriture du voyage.

M. Salinas, Voyages et voyageurs en Algérie 1830-1939, Toulouse, Privat, 1989, 444 p. Sans doute l’un des ouvrages les plus aboutis sur la pratique de voyage au XIXe siècle, considérée à partir du lieu d’arrivée.

H. Berbey-Say, Le voyage en Allemagne de 1871 à 1914, Presses Universitaires de Nancy, 1994, 412 p.

J. D. Urbain, L’idiot du voyage, histoires de touristes, Paris, Payot, 1993, 271 p. Important quant à l’approche téléologique et sociologique sur le sujet, mais aussi pour les réflexions sur divers thèmes traités, comme le rapport entre le voyageur et le touriste, ou encore l’espace touristique.

R. Amirou, Imaginaire touristique et sociabilités du voyage, Paris, PUF, 1995, 281 p. Une approche psychanalytique touristique, originale et féconde.

Session: 

Chercheur: 

29 novembre (salle D.35)