Le Grand Tour: une expression problématique pour désigner les pratiques du voyage des élites en Europe à l'époque moderne ?

L’expression « Grand Tour » est moderne, mais c’est surtout un concept à valeur opératoire, dont il faut circonscrire les limites : géographiques (l’Europe plus que l’Italie ?), sociales (nobles, jeunes ?), chronologiques (du 16e au 19e siècle ?), esthétiques (finalités ?). L’histoire du tourisme le qualifie comme un voyage d’éducation et de divertissement qui précède le tourisme lui-même. La notion de « tour » est ancienne, le concept de Grand Tour naît au 17e siècle comme un déplacement dans l’espace avec une composante de sociabilité. Dans les diverses langues de l’Europe, l’expression sert aujourd’hui à désigner cette pratique partagée d’une communauté imaginaire. Le terme est clairement un mot valise qui englobe l’histoire des transferts culturels, la longue durée et d’abord les jeunes Anglais, puis son élargissement aux classes moyennes, aux femmes et aux hommes mûrs. Le tour implique la circularité et les lieux de passage obligés. Le terme de « tour » apparaît en anglais en 1609 et, toujours en anglais, « tour of France » en 1617. Le « little tour » concerne seulement une province, le « Grand Tour of France » paraît en 1670. Le guide de Thomas Nugent _The Grand Tour_ (1749) est une pérégrination de ville en ville à travers l’Europe comme l’indique la page de titre. Pour la France, le concept de « Grand Tour » naît en 1770. En définitive, le Grand Tour renvoie à une forme stable, au grand siècle des voyages (le 18e) et à l’Italie. De fait, l’historiographie contemporaine avance le phénomène au 16e siècle et, au-delà des voyageurs anglais, à tous les Européens. Pour l’Allemagne, on parle de « Kavalierstour », mais c’est surtout une expression de l’historiographie italienne ! Les Allemands parlent plus volontiers de « erfahrene Welt » ou de « die Welt erfahren » : l’expérience du monde. Elle concerne à la fois l’Italie, mais aussi l’Allemagne, la France et l’Europe centrale pour ce qui est de la nationalisation des espaces politiques. Á la fin du 18e siècle, le Grand Tour contribue à forger les nations dans le cadre des voyages patriotiques : il est l’un des éléments de la construction d’une culture européenne. En général, l’historiographie voit le Grand Tour dans une direction nord-sud, alors que la direction sud-nord existe largement : il est une expérience collective et mobile de l’Europe, un projet éducatif commun, ouvert à des variations de détails : « peregrinatio academica » des étudiants allant d’université en université avec leur « liber amicorum », qu’ils font signer ; évolution vers le tourisme, le début du 19e siècle étant une période de transition. La diversité sociale des voyageurs est néanmoins assez limitée. C’est à la fin du 18e siècle et au début du 19e que les termes de « tourism » et de « tourist » font leur apparition en anglais. Des modèles intellectuels et culturels à établir, une expérience qui sert à conforter des modèles préexistants, une manière pour les élites de façonner une identité sociale et mondaine forment le projet explicite du Grand Tour. Mais il faut lui appliquer des grilles d’interprétation plus fines, car il s’agit d’une pratique éminemment plastique, valable pour le second 17e siècle et le siècle suivant. D’autres voyagent sur les routes du Grand Tour, mais sans y participer (colporteurs, pèlerins, etc.). Au-delà même de l’Europe, le Grand Tour ouvre sur l’Orient – l’orientalisme savant naît à Rome- ; l’Europe s’explore elle-même avant de le faire pour le monde.

Bibliographie sur le Grand Tour
Par Gilles Bertrand (mars 2009)

Andrieux (Maurice), Le Grand siècle du voyage, 1720-1820, Paris, A. Michel, 1968.

Astengo (Domenico), In carrozza verso l'Italia. Appunti su viaggi e viaggiatori tra Sette e Ottocento (catalogue d'exposition), Savone, Comitato Colombiano Savonese, 1992.

Atkinson (Geoffroy), Les relations de voyages du XVIIe siècle et l'évolution des idées. Contribution à l'étude de la formation de l'esprit du XVIIIe siècle, Genève, Slatkine, 1972 (éd. orig. Paris, 1924).

Bates (Ernest S.), Touring in 1600 : A Study in the Development of Travels as a Means of Education, Boston-New York, Houghton Mifflin Comp., 1911.

Bauerkämper (Arnd), Bödeker (Hans Erich), Struck (Bernhard), dir., Die Welt erfahren. Reisen als kulturelle Begegnung von 1780 bis heute [Apprendre le monde. Les voyages comme rencontre culturelle de 1780 à aujourd’hui], Frankfurt, Campus, 2004.

Bertrand (Gilles), Le Grand Tour revisité. Pour une archéologie du tourisme : le voyage des Français en Italie, milieu XVIIIe siècle-début XIXe siècle, Rome, École française de Rome, 2008.

Bignamini (Ilaria), voir Wilton.

Black (Jeremy), The British and the Grand Tour, Dover (New Hampshire, USA)-London, Croom Helm, 1985.

Black (Jeremy), The British abroad. The Grand Tour in the Eighteenth Century, Stroud, Sutton, 1992 (le résultat d'une recherche plus approfondie que pour l'ouvrage paru en 1985).

Black (Jeremy), Italy and the Grand Tour, London, Yale University Press, 2003.

Black (Jeremy), « Grand Tour », dans Alan Charles Kors, ed., Encyclopedia of the Enlightenment, vol. 2, Oxford, Oxford University Press, 2003, pp. 151-153 (J. Black a aussi commis l’entrée « Grand Tour » dans Europe 1450 to 1789. Encyclopedia of the Early modern world, ed. Jonathan Dewald, New York, Thomson Gale, 2004, t. 3, pp. 85-86).

Bourguinat (Nicolas), Venayre (Sylvain), dir., Voyager en Europe de Humboldt à Stendhal. Contraintes nationales et tentations cosmopolites, 1790-1840, Paris, Nouveau Monde, 2007.

Boutier (Jean), « L’institution politique du gentilhomme. Le ‘Grand Tour’ des jeunes nobles florentins, XVIIe-XVIIIe siècles », dans Istituzioni e società in Toscana nell'età moderna. Atti delle giornate di studio dedicate a Giuseppe Pansini, Florence, 4-5 dicembre 1992, Rome, Pubblicazioni degli Archivi di Stato, 1994, pp. 257-290.

Boutier (Jean), « Le Grand Tour des gentilshommes et les académies d'éducation pour la noblesse. France et Italie, XVIe-XVIIIe siècle », dans Rainer Babel, Werner Paravicini, dir., Grand Tour. Adeliges Reisen und europäische Kultur von 14. bis zum 18. Jahrundert (actes des colloques de Villa Vigoni à Loveno di Menaggio, novembre 1999, et du Deutschen Historischen Institut de Paris, novembre 2000), « Beihefte der Francia », 60, Ostfildern, Jan Thorbecke Verlag, 2005, pp. 237-253.

Boutier (Jean), « Le Grand Tour : une pratique d’éducation des noblesses européennes (XVIe-XVIIIe siècles) », dans Le Voyage à l’époque moderne, Bulletin de l’Association des Historiens modernistes des Universités, n° 27, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2004, pp. 7-21.

Boutier (Jean), « Le ‘Grand Tour’ des élites britanniques dans l’Europe des Lumières : la réinvention permanente des traditions », dans Marie-Madeleine Martinet, Francis Conte, Annie Molinié, Jean-Marie Valentin, dir., Le Chemin, la Route, la Voie. Figures de l’imaginaire occidental à l’époque moderne, Paris, PUPS, 2005, pp. 225-242.

Boyer (Marc), Il turismo : dal grand tour ai viaggi organizzati, Turin, Universale Electa/Gallimard, 1997.

Brilli (Attilio), Il “Petit Tour”. Itinerari minori del viaggio in Italia, Milan, Silvano Editoriale, 1988 (sur le voyage dans les régions d'Italie les moins célébrées, du XVIe au XIXe siècle).

Brilli (Attilio), Quando viaggiare era un'arte : il romanzo del Grand Tour, Bologne, Il Mulino, 1995 (version française : Quand voyager était un art : le roman du grand tour, Paris, G. Monfort, 2001).

Brilli (Attilio), Un paese di romantici briganti : gli italiani nell’immaginario del grand tour, Bologne, Il Mulino, 2003.

Burgess (Anthony), Haskell (Francis), The Age of the Grand Tour... together with the story of such traffic... and an appreciation of the art in Europe in the 18th century, Londres, P. Elek, 1967 (trad. française : Le Grand siècle du voyage, présentant des croquis de la société et des us et coutumes de France, des Flandres, des Provinces-Unies, d'Allemagne, de Suisse et d'Italie, contenus dans les lettres, relations et écrits des plus célèbres voyageurs entre les années 1720 et 1820, avec des descriptions des plus fameuses antiquités et curiosités de ces pays ainsi que l'Histoire de ce vaste mouvement... et une Etude sur l'art en Europe au XVIIIe siècle, Paris, A. Michel, 1968 ; trad. italienne : La Bella Europa, Rome, Editalia, 1970).

Burke (Joseph), « The Grand Tour and the Rule of Taste », dans Robert Francis Brissenden, dir., dans Studies in the eighteenth Century, Canberra-Londres, ANUP, 1968, p. 231-250 (évoque entre autres la « société des dilettantes » fondée en 1734 par des gentlemen revenus d'Italie et devenue par la suite un actif soutien des fouilles archéologiques).

Chabaud (Gilles), « Aux origines du tourisme : les grands tours de l’époque moderne », dans Revue des Relations internationales, n° 102, 2000, pp. 147-159.

Chaney (Edward), The grand tour and the great rebellion : Richard Lassels and the Voyage of Italy, in the seventeenth century, Genève-Moncalieri, Slatkine-CIRVI, 1985.

Chaney (Edward), The evolution of the grand tour : Anglo-Italian cultural relations since the Renaissance, London-Portland (Or.), F. Cass, 1998.

Chard (Chloe) « Grand and Ghostly Tours : The Topography of Memory », dans Eighteenth-Century Studies, 31, 1 (1997), pp. 101-108 (sur les stratégies employées dans les récits anglais et français pour tirer du plaisir d’une certaine catégorie de « vues » servant de réserves de mémoire).

Chard (Chloé), Pleasure and Guilt on the Grand Tour : Travel writing and Imaginative Geography, Manchester, Manchester University Press, 1999.

Chessex (Pierre), « Grand Tour », dans Michel Delon, dir., Dictionnaire européen des Lumières, Paris, PUF, 1997, pp. 518-521.

Colley (Linda), Britons. Forging the nation, 1707-1837, New Haven (Conn.), Yale university press, 1992.

Cometa (Michele), Il romanzo dell’architettura : la Sicilia e il Grand Tour nell’età di Goethe, Rome, Laterza, 1999.

Coulmas (Peter), Les Citoyens du monde. Histoire du cosmopolitisme, Paris, A. Michel, 1995.

De Ridde-Symoens (Hilde), « Die Kavalierstour im 16. und 17. Jahrhundert », dans Peter J. Brenner, dir., Der Reisebericht. Die Entwicklung einer Gattung in der deutschen Literatur [Le récit de voyage. Le développement d’un genre…], Frankfurt-am-Main, Suhrkamp, 1989, pp. 197-223 (parle un peu de l'Italie).

De Seta (Cesare), « L'Italia nello specchio del 'Grand Tour' », dans Storia d'Italia. Annali V. Il paesaggio, Turin, Einaudi, 1982, pp. 125-263.

De Seta (Cesare), L'Italia del Grand Tour da Montaigne a Goethe, Milan, Electa, 1992 (une mise à jour fondamentale, qui fait l'état de la question dix ans après l'essai de 1982).

De Seta (Cesare), dir., Grand Tour : Viaggi narrati e dipinti, Naples, Electa Napoli, 2001.

Dolan (Brian), Ladies of the Grand Tour, Londres, Harper and Collins, 2001.

Eighteenth Century Italy and the Grand Tour (catalogue de l'exposition du Norwich Castle Museum), Norwich, Norwich Museums Committee, 1958.

Eighteenth-Century Studies (The Johns Hopkins University Press), dossier sur le Grand Tour (Grand Tour Forum) dans Volume 31, Number 1, Fall 1997, pp. 87-114.
- Kriz (Kay Dian), « Introduction: The Grand Tour », pp. 87-89.
- Prown, Jules David : « A Course of Antiquities at Rome, 1764 », pp. 90-100.
- Chard, Chloe : « Grand and Ghostly Tours: The Topography of Memory », pp. 101-108.
- Nolta, David D. : « The Body of the Collector and the Collected Body in William Hamilton's Naples », pp. 108-114.

Ford (B.), « The Grand Tour », dans Apollo, décembre 1981, pp. 390-400.

Goody (Jack), The theft of history, Cambridge-New York, Cambridge University Press, 2006 (trad. italienne : Il furto della storia, Milan, Feltrinelli, 2008).

Grand Tour : The Lure of Italy in the Eighteenth Century, voir Wilton & Bignamini.

Grand Tour, dossier, voir Eighteenth-Century Studies.

« Grand Tour », entrées de dictionnaire, voir Black 2003, Chessex 1997 et Reeve 1996.

Grand Tour (Le) : la Collection Lambert alla Villa Medicis (catalogue de l’exposition à l’Académie de France) Milan, Electa, 2008.

Grendi (Edoardo), « Dal Grand Tour a ‘la passione mediterranea’ », dans Quaderni storici, aprile 1999, n° 100, nuova serie, n° 1, pp. 121-133 (contre l'habitude de considérer le Grand Tour des jeunes nobles comme seule matrice de compréhension du jeu des échanges et influences culturelles aux XVIIe et XVIIIe siècle, l'auteur invite à valoriser des approches historiques plus fines et plus variées du voyage en Europe).

Griep (Wolfgang), Jäger (Hans-Wolf), dir., Reise und soziale Realität am Emde des 18. Jahrhunderts, Heidelberg, Carl Winter, Universitätsverlag, 1983.

Hafid-Martin (Nicole), Voyage et connaissance autour des Lumières (1780-1820), Oxford, Voltaire Foundation, 1995 (sur Volney, Potocki, Humboldt, Mungo Park).

Hazard (Paul), La crise de la conscience européenne, Paris, Fayard, 1961 (1ère éd. 1935) ; en particulier le fameux chapitre d'ouverture, toujours cité, « De la stabilité au mouvement » (1ère partie, chap. I).

Haskell (Francis), voir Burgess.

Heafford (Michael), « Between Grand Tour and Age of Tourism: British travellers to Switzerland in a period of transition, 1814-1860 », dans The Journal of Transport History, Manchester University Press, Volume 27, Issue 1, March 2006, pp. 25-47.
Hersant (Yves), « Sur les routes d'Europe », dans Philippe Roger, dir., L'homme des lumières de Paris à Petersbourg, Naples, Istituto Italiano per gli Studi Filosofici, 1995, pp. 65-78.

Hibbert (Christopher), The Grand Tour, Londres, Weidenfeld and Nicolson, 1969.

Hornsby (Clare), éd., The Impact of Italy : the Grand Tour and Beyond, London, The British School at Rome, 2000.

Jäger (Hans-Wolf), "Reisefacetten der Aufklärungszeit", dans Peter J. Brenner, dir., Der Reisebericht. Die Entwicklung einer Gattung in der deutschen Literatur, Francfort, Suhrkamp Verlag, 1989, pp. 261-283 (traite des voyages en et hors d'Europe).

Jäger (Hans-Wolf), dir., Europäisches Reisen im Zeitalter der Aufklärung, Heidelberg, Winter, 1992 (sur le voyage en Italie, contributions de J. Drews, A. Meier, E. Osterkamp et D. Richter).

Kirby (Paul Franklin), The Grand Tour in Italy (1700-1800), New York, Columbia University, 1952.

Knopper (Françoise), Le regard du voyageur en Allemagne du Sud et en Autriche, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 1992.

Krasnobaev (Boris I.), Robel (Gert), Zeman (Herbert), dir., Reisen und Reisebeschreibungen im 18. und 19. Jahrhundert als Quellen der Kultur beziehungsforschung, Berlin, Ulrich Camen, 1980 (essentiellement tourné vers l’Europe de l’Est et du Sud-Est).

Kriz (Kay Dian), « Introduction : The Grand Tour », dans Eighteenth-Century Studies (The Johns Hopkins University Press), Volume 31, Number 1, Fall 1997, pp. 87-89.

Lambert (Richard Stanton), dir., The Grand Tour. A Journey in the Tracks of the Age of Aristocraty, Londres, Faber & Faber, 1935 (rééd. New York, E. P. Dutton, 1937).

Leed (Eric J.), The Mind of the Traveller. From Gilgamesh to Global Tourism, New York, Basic Books, 1991 (trad. ital. : La mente del viaggiatore : dall'Odissea al turismo globale, Bologne, Il Mulino, 1992).

Littlewood (Ian), Climi bollenti : viaggi e sesso dai giorni del Grand Tour (traduction de l’anglais par Navid Carucci), Florence, Le lettere, 2004 (sur les relations entre le soleil et le sexe, déjà suggérées par Lady Montagu : Boswell à Dresde et Venise, Byron en Grèce, etc). [Sultry climates : travel and sex since the Grand Tour, Londres, John Murray, 2001].

Marciari (John), « Grand Tour Diaries and other Travel Manuscripts in the James Marshall and Marie-Louise Osborn Collection », dans The Yale University Library Gazette, Occasional Supplement 2, January 1999, IV-171 p. (catalogue annoté de la collection de manuscrits sur le voyage en Italie du XVIe siècle à nos jours formée par James Osborn et conservée à la Beinecke Rare Book and Manuscript Library).

Mead (William Edward), The Grand Tour in the Eighteenth century, Boston-New York, Houghton Mifflin Co, 1914 (rééd. North Stratford, Ayer Company Publishers, 1972).

Meier (Albert), « Von der enzyklopädischen Studienreise zur sentimentalen Bildungsreise. Italienreisen im 18. Jahrhundert », dans Peter J. Brenner, dir., Der Reisebericht. Die Entwicklung einer Gattung in der deutschen Literatur, Frankfurt am Main, Suhrkamp, 1989, pp. 284-305 (sur le voyage culturel dans les lieux classiques).

Moore (Andrew W.), Norfolk & the Grand Tour. Eighteenth-Century travellers abroad and their souvenirs, Norwich, Norfolk Museums Service, 1985 (catalogue d'exposition sur les voyages et collections constituées à leur retour par quelques gentilshommes du Norfolk comme Sir Andrew Fontaine, Thomas Coke, William Windham, Horace Walpole).

Morrison (Helen Barber), The Golden Age of Travel. Literary impressions of the Grand Tour, Londres, Andrew Melrose, 1953 (anthologie d'auteurs anglais et étrangers).

Müllenbrock (Heinz-Joachim), « The political implications of the Grand tour : Aspects of a specifically English contribution to the European travel literature of the age of Enlightenment », TREMA, n° 9, 1984, pp. 7-21.

Norci Cagiano (Letizia), « Il viaggio come confronto nella cultura francese del XVIII secolo », dans Ouvr. coll., Letteratura, identità culturali e immagini nazionali (actes du congrès de la SUSLLF, Pise, 26-28 oct. 1995), Pise, Edizioni ETS, 1997, pp. 129-136.

Parks (George B.), « Travel as Education », dans The Seventeenth Century. Studies in the History of english Thought and Literature from Bacon to Pope, Londres, Oxford University Press-Stanford University Press, 1951, pp. 264-290.

Pemble (John), The Mediterranean passion : Victorians and Edwardians in the South, Oxford, Clarendon press, 1987.

Pictures from the Grand Tour (catalogue d'exposition, Galerie Colnaghi, Londres, 14 nov.-16 déc. 1978), Londres, Colnaghi, 1978.

Pomeau (René), « Par canapé volant », chapitre consacré aux voyages dans L'Europe des Lumières. Cosmopolitisme et unité européenne au XVIIIe siècle, Paris, Stock, 1966, pp. 11-33.

Pomeau (René), « Voyage et lumières dans la littérature française du dix-huitième siècle » (Second Congress on the enlightenment, St Andrews), dans Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, n° 57, 1967, pp. 1269-1289.

Redford (Bruce), Venice and the Grand Tour, New Haven (Conn.), Yale university press, 1996.

Reeve (John), « Grand Tour », dans The Dictionary of Art, ed. Jane Turner, Londres-New York, Macmillan-Grove’s Dictionaries, t. 13 (sur 34 vol.), 1996, pp. 297-306.

Roche (Daniel), « Voyage », dans Vincenzo Ferrone, Daniel Roche, dir., Le monde des Lumières, Paris, Fayard, 1999, pp. 349-357 (éd. orig. italienne, Rome-Bari, Laterza, 1997).

Roche (Daniel), Humeurs vagabondes. De la circulation des hommes et de l’utilité des voyages, Paris, Fayard, 2003.

Shackleton (Robert), « The Grand Tour in the eighteenth century », dans Studies in Eighteenth-Century culture : the modernity of the eighteenth century, Cleveland, Londres, I, 1971, pp. 127-141 (repris dans Id., Essays on Montesquieu and on the Enlightenment, Oxford, Voltaire Foundation, 1988, pp. 361-373) (un essai stimulant sur l'importance du voyage dans le développement de la littérature et des idées).

Schudt (Ludwig), Italienreisen im 17. und 18. Jahrhundert, Vienne-Munich, Schroll-Verlag, “Römische Forschungen der Biblioteca Hertziana”, 1959.

Souvenirs of the Grand Tour, voir Sutton.

Sutton (Denys), dir., Souvenirs of the Grand Tour (A Loan Exhibition from National Trust Collections in Aid of the Trust's Conservation Fund, 20 oct.-1er déc. 1982), Londres, Wildenstein & Co Ltd, 1982 (centré sur l'Italie et les portraits d'Anglais).

Towner (John), « The Grand Tour. A Key Phase in the History of Tourism », dans Annals of Tourism Research, vol. XII, 1985, pp. 297-333.

Trease (Geoffrey), The Grand Tour. A history of the Golden Age of Travel, Londres, Heinemann, 1967.

Van Westrienen (Ann Frank), Der Groote Tour. Teekening van de educatiereise der Nederlanders in de Zeventlende eeuw, Amsterdam, Noord-Hollandsche Uitgeversmaatschappij BV, 1983 (en hollandais, avec une brève synthèse en anglais ; signalé par Cesare De Seta 1992 ; commentaire critique par Willem Frijhoff, Histoire de l’éducation, n° 21, 2000, pp. 91-95).

Venayre (Sylvain), voir Bourguinat.

Venturi (Franco), « L'Italia fuori d'Italia », dans Ruggero Romano, Corrado Vivanti, dir., Storia d'Italia, vol. 3, Dal primo Settecento all'Unità, Turin, Einaudi, 1973, pp. 985-1481.

Viaggiatori del Grand Tour in Italia, Milan, Touring club italiano, 1987.

Wilton (Andrew), Bignamini (Ilaria), dir., Grand Tour : The Lure of Italy in the Eighteenth Century (catalogue de l'exposition du 10 oct. 1996 au 5 janvier 1997), Londres, Tate Gallery, Millbank, 1996 (une version italienne du catalogue a été réalisée pour l’exposition de Rome en 1997 : Grand Tour : il fascino dell’Italia nel 18 secolo, Milan, Skira, 1997).

Withey (Lynne), Grand Tours and Cook’s Tours : A History of Leisure Travel, 1750-1915, London, William Morrow & Co, 1997.

Wuthenow (Ralph-Rainer), Die Erfahrene Welt. Europäische Reiseliteratur im Zeitalter der Aufklärung, Frankfurt-am-Main, Insel, 1980 (une vision mondiale, qui inclut l'Europe et l'Italie).

Wuthenow (Ralph-Rainer), « Reiseliteratur in der Zeit der Auflärung », dans H. F. Kessel, dir., Aufklärung. Ein literaturwissenschaftliches Studienbuch, Königstein, Athenaüm, 1984, pp. 161-182.

Index bibliographie Grand Tour

Andrieux (Maurice), 1968.
Astengo (Domenico), 1992.
Atkinson (Geoffroy), 1972 (éd. orig. Paris, 1924).

Bates (Ernest S.), 1911.
Bauerkämper (Arnd), Bödeker (Hans Erich), Struck (Bernhard), dir., 2004.
Bertrand (Gilles), 2008.
Bignamini (Ilaria), voir Wilton.
Black (Jeremy), 1985, 1992, 2003a et b, 2004.
Bourguinat (Nicolas), Venayre (Sylvain), 2007.
Boutier (Jean), 1994, 2004, 2005 a et b
Boyer (Marc), 1997.
Brilli (Attilio), 1988, 1995 (trad. française 2001), 2003.
Burgess (Anthony), Haskell (Francis), 1967 (trad. française 1968).
Burke (Joseph), 1968.

Chabaud (Gilles), 2000.
Chaney (Edward), 1985, 1998.
Chard (Chloe) 1997, 1999.
Chessex (Pierre), 1997.
Colley (Linda), 1992.
Cometa (Michele), 1999.
Coulmas (Peter), 1995.

De Ridde-Symoens (Hilde), 1989.
De Seta (Cesare), 1982, 1992, 2001.
Dolan (Brian), 2001.

Eighteenth Century Italy and the Grand Tour, 1958.
Eighteenth-Century Studies, Fall 1997, pp. 87-114.
Ford (B.), 1981.

Goody (Jack), 2006.
Grand Tour : The Lure of Italy in the Eighteenth Century, voir Wilton & Bignamini.
Grand Tour, dossier, voir Eighteenth-Century Studies.
« Grand Tour », entrées de dictionnaires, voir Black 2003b, Chessex 1997 et Reeve 1996.
Grand Tour (Le) : la Collection Lambert alla Villa Medicis, 2008.
Grendi (Edoardo), aprile 1999.
Griep (Wolfgang), Jäger (Hans-Wolf), 1983.

Hafid-Martin (Nicole), 1995.
Hazard (Paul), 1961 (1ère éd. 1935).
Haskell (Francis), voir Burgess.
Heafford (Michael), 2006.
Hersant (Yves), 1995.
Hibbert (Christopher) 1969.
Hornsby (Clare), 2000.

Jäger (Hans-Wolf), 1989, 1992.

Kirby (Paul Franklin), 1952.
Knopper (Françoise), 1992.
Krasnobaev (Boris I.), Robel (Gert), Zeman (Herbert), 1980.
Kriz (Kay Dian), 1997.

Lambert (Richard Stanton), 1935.
Leed (Eric J.), 1991 (trad. ital. 1992).
Littlewood (Ian), 2004 (éd. orig. 2001).

Marciari (John), 1999.
Mead (William Edward), 1914 (rééd. 1972).
Meier (Albert), 1989.
Moore (Andrew W.), 1985.
Morrison (Helen Barber), 1953.
Müllenbrock (Heinz-Joachim), 1984.

Norci Cagiano (Letizia), 1997.

Parks (George B.), 1951.
Pemble (John), 1987.
Pictures from the Grand Tour, 1978.
Pomeau (René), 1966, 1967.

Redford (Bruce), 1996.
Reeve (John), 1996.
Roche (Daniel), 1999 (éd. orig. italienne 1997) et 2003.

Shackleton (Robert), 1971 (repris 1988).
Schudt (Ludwig), 1959.
Souvenirs of the Grand Tour, voir Sutton.
Sutton (Denys), 1982.

Towner (John), 1985.
Trease (Geoffrey) , 1967.

Van Westrienen (Ann Frank), 1983.
Venayre, voir Bourguinat.
Venturi (Franco), 1973.
Viaggiatori del Grand Tour in Italia, 1987.

Wilton (Andrew), Bignamini (Ilaria), 1996 (version italienne 1997).
Withey (Lynne), 1997.
Wuthenow (Ralph-Rainer), 1980, 1984.

Chercheur: 

Session: 

3 mars