Le jeu de la contestation et de la soumission dans les récits français d'aventure (1680-1740).

Mme Geneviève-Françoise Le Motheux évoque une production historique et littéraire qui correspond en gros au règne de Louis XIV : les récits d’aventures de mer. Crise de la conscience européenne certes, sensible dès les années 1680, crise aussi de la fiction romanesque avec le développement d’un genre médian comme les faux " mémoires ", crise aussi de l’héroïsme dont la politique et l’idéologie louis-quatorziennes avaient nourri la littérature et les arts. Les relations de corsaires et de flibustiers fleurissent entre les années 1680 et 1740 : ce n’est pas un hasard. D’Oexmelin à Lesage, du récit réel à la reconstruction romanesque, le monde de la marginalité domine une certaine forme de littérature de la mer. Qu’en est-il ? On y trouve d’abord une certaine représentation de la condition humaine qui n’a rien à voir avec l’honnêteté classique. Le héros est démoli en apparence: à la cruauté des " naturels " répond celle des flibustiers, la loi du plus fort règne dans l’ordre de la nature (de la pêche à l’esclavage) ; le théâtre du monde est duperie et mensonge. Mais l’homme est aussi en situation de faiblesse par rapport à une nature dont il a oublié la force et qui, à nouveau, le domine (tempêtes, etc. ). Rien n’est sûr dans le vaste océan ; les cartes marines sont incertaines, les flammes et les pavillons des navires trompent sur l’ennemi. La mort est partout présente, et seul le " miracle " (intervention divine ou mariale) sauve le marin de la destruction. Il faut faire face, garder la face : la vision pessimiste d’une certaine pensée classique inspirée par le jansénisme n’est pas de mise. La tentation de l’héroÏsation très sensible dans les textes de cette époque est certes un archaïsme apparent qui renvoie au volontarisme épique de la littérature du premier dix-septième siècle. Dans les relations de mer transparaît un nouveau rapport aux valeurs. La religion y est vécue comme une superstition nécessaire : le flibustier est volontiers dévot et adepte d’une pratique populaire et naïve ; la marginalité est vécue comme un acquis positif, même si des codes très rudes sont acceptés par tous les membres d’une société démocratique et égalitaire comme celle des corsaires. L’honneur et la réputation qui pourraient être vécues comme des valeurs exotiques et comme des colifichets inutiles s’intègrent dans un univers mental qui semble les nier. Dans la littérature de ces décennies, le personnage du flibustier est une figure de compensation, Monde à l’envers de la tradition carnavalesque ? Certes. Jeu et parodie du pouvoir absolu que seule la royauté s’arroge alors ? Peut-être.

Mots-clès : course. flibuste. morale. religion. roman. mémoires. crise. héros. animalité.
`

ÉLÉMENTS de BIBLIOGRAPHIE

Récits d’aventures

Caron François, "Journal du voyage des grandes Indes", Orléans, 1670.
De Dev***, "Voyage de Madagascar connu aussi sous le nom de l’isle de Saint-Laurent", dédié à S.A.S. Monsieur le Prince de Conti, écrit en 1663, dédicacé par Carpeau du Saussay, Paris, 1722
Challe Robert, "Journal d’un voyage fait aux Indes orientales", édition de 1721, Paris : Mercure de France (coll. "Le Temps retrouvé"), 1983, 2 t
Charlevoix François-Xavier de, "Journal d’un voyage fait par ordre du roi dans l’Amérique septentrionale", édition critique de Pierre Berthiaume, Les Presses de l’Université de Montréal,1994.
Chenu de Laujardière Guillaume, "Relation d’un voyage à la côte des Cafres (1686-1689)". Edition critique d’Emmanuelle Dugay, Paris, Les Editions de Paris-Max Chaleil, 1996.
Choisy (abbé de ), "Journal du voyage de Siam fait en 1685 et 1686", 2° éd., Paris, 1687.
Dampier Guillaume, "Nouveau Voyage autour du monde", 3° éd., Amsterdam, 1711.
Desbois, "Recueil du voyage autour du monde sur le vaisseau le Grand Dauphin commandé par Monsieur Dessaudray-Dufresnes, manuscrit.
Doublet Jean, "Journal du corsaire … lieutenant de frégate sous Louis XIV", avec introduction, notes et aditions de Charles Bréard, Paris,1883.
Du Guay-Trouïn, "Mémoires de Monsieur… Lieutenant Général des armées navales, commandeur de l’ordre militaire et royal de saint Louis", Amsterdam : Pierre Mortier, 1741.
Dumont de Bostaquet Isaac, "Mémoires", Paris, Mercure de France (coll. "Le Temps retrouvé") 1988.
Forbin (comte de), "Mémoires du …, chef d’escadre, chevalier de l’ordre militaire de saint Louis", Amsterdam, François Girardi, 1730, 2 t..
Froger, "Relation du voyage de M. de Gennes au détroit de Magellan", Paris, N. de Fer, 1698.
Leguat François, "Voyage et aventures de François Leguat et de ses compagnons en deux îles désertes des Indes orientales (1690-1698)", Paris, Les Editions de Paris (coll. "Voyages et récits"), 1995.
Lesage Alain-René, "Les Aventures de 'Beauchesne ', capitaine des flibustiers", Paris, Phébus, 1991.
Marteilhe Jean, "Mémoires d’un galérien du Roi-Soleil", Paris : Mercure de France (coll. "Le Temps retrouvé"), 1989
Oexmelin Alexandre Olivier, "Histoire des aventuriers qui se sont signalés dans les Indes contenant ce qu’ils ont fait de plus remarquable depuis vingt années", Paris, 1686.
Pointis, "Relation de l’expédition de Carthagène", Amsterdam, 1698.
Raveneau de Lussan, "Journal du voyage fait à la mer du Sud avec les flibustiers de l’Amérique en 1684 et années suivantes", Paris, Coignard, 1689.
Souchu de Renefort G., "Relation du premier voyage de la compagnie des Indes orientales en l’île de Madagascar ou Dauphine", Paris, 1668.
Anonyme, "Nouvelle Relation du voyage et description exacte de l’île de Malte, dans l’état où elle est à présent, et que les auteurs qui en ont ci-devant écrit n’ont jamais observée, par un gentilhomme français", Paris,1679.
Elder Marc, "Jacques Cassard, corsaire de Nantes", Paris, 1930.

Études

Bakhtine Mikhaïl, "L’œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen Âge et sous la Renaissance", Paris, Tel Gallimard, 1970.
Bénichou Paul, "Morales du Grand Siècle", Paris, Gallimard, 1948.
Bury Emmanuel, "Littérature et politesse L’invention de l’honnête homme 1589-1750", Paris, PUF, 1996
Deloffre Frédéric, "La nouvelle en France à l’âge classique", Paris, Didier, 1967
Godenne René, "Études sur la nouvelle française", Genève-Paris, Slatkine, 1985
Moureau François, éd., "Métamorphoses du récit de voyage", Paris-Genève, Champion-Slatkine, 1986 (article de Jean-Michel Racault).

Chercheur: 

Session: 

13 février