Le roman d'un voyageur en Espagne : Militona de T. Gautier (1847)

Publié en feuilleton du premier au seize janvier I847 dans le quotidien d'Émile de Girardin La Presse, où Théophile Gautier était critique de théâtre depuis dix ans, le roman Militona n'a jamais été édité séparément au XXe siècle et reste très méconnu, même des amateurs des autres récits en prose de l'auteur. Il s'agit d'un joli roman passionnel dont l'intrigue - c'est le point qui m'intéresse - repose sur la tauromachie ; cette activité alors très mal connue hors d'Espagne avait fasciné Gautier dès son premier voyage (1840). Ce qui peut être fructueux pour notre colloque, c'est de voir comment cet auteur, qui a de nombreuses fois évoqué la corrida dans son oeuvre de journaliste -voyageur (dans le Voyage en Espagne, publié de 1840 à 1843, et dans plusieurs articles postérieurs), a réutilisé le même matériau dans un ouvrage romanesque d'ailleurs destiné, à l'origine, au même 1ectorat.

Session: 

Chercheur: 

14h30