Les flibustiers de la lexicographie française des XVIIe et XVIIIe siècles

Il suffit de comparer les variétés des discours lexicographiques de certains des dictionnaires de la fin du XVIIe siècle (A. Furetière, G. Ménage, Th. Corneille), du Dictionnaire Universel de Trévoux (1704-1771) et de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, avec celui du Dictionnaire de l'Académie Française, édulcoré et statique (du XVIIe au XVIIIe siècles, avec ouverture sur le XIXe : 1694, 1740, 1762 et 1835), pour être convaincu de l'importance du non-dit lexicographique, donc du nécessaire décodage métalexicographique de la signification implicite d'articles dont le contenu est interprétable à la fois sur le plan purement linguistique et métalexicographique, et aussi sur les plans historique, idéologique et socio-culturel. Le but de la communication est donc d'étudier en détail les articles consacrés aux mots aventuriers, boucaniers, flibustiers, pirates et corsaires dans les dictionnaires du corpus pour en expliciter les indices textuels et la logique des informations non délivrées, ce qui nous conduira à mettre en lumière un aspect pervers de la fonction idéologique d'un dictionnaire de langue quand il tait volontairement une partie des faits propres au siècle dont il est censé être le témoin et à opposer ainsi ces ouvrages de référence que sont les dictionnaires non plus selon les critères du genre (dictionnaire général de langue/dictionnaire universel/dictionnaire spécialisé), mais selon leur statut culturel dans une dimension historique : il n'eût sans doute pas été de bonne mise pour les académiciens rédacteurs du Dictionnaire de l'Académie de s'intéresser aux flibustiers et boucaniers et d'en fixer par écrit l'existence quand le pouvoir engageait des corsaires pour tenter de porter et d'étendre sa force de légitimité sur mer.

Publications sur les voyages "Modalités de création d'une base informatisée. Vocabulaire de la marine au XVIIe siècle" : problèmes relatifs aux corpus de référence et aux documents permettant de vérifier la vitalité des termes", in Terminologie Maritime : traduire et communiquer. Actes du 1er colloque international de terminologie maritime, Bruxelles, 15 et 16 mai 1998, éd. Daniel L. Newman et Marc van Campenhoudt, Les éditions du Hazard, Bruxelles, 1999, p. 70-92. "Le vocabulaire de la marine, commun ou technique, et ses définitions dans l'Histoire d'un voyage faict en la terre du Brésil de Jean de Léry : pour une réflexion sur les liens entre les textes littéraires ou historiques et les dictionnaires". À paraître. "Le vocabulaire de la marine et la langue des marins dans les dictionnaires des XVIIe et XVIIIe siècles : des usages et des conventions lexicographiques. "Analyse de synthèse sur le traitement du vocabulaire de la marine dans les grands dictionnaires de la fin du XVIIe siècle". En préparation. Site en cours de construction : http://www.univ-lyon3.fr/siehldaweb/marine-accueil.htm.

Chercheur: 

Session: 

09h30