Les missionnaires français, catholiques et protestants, et la question de l'esclavage, 1815 - 1848 (mémoires, correspondances, périodiques).

Chantal Paisant s’intéresse à la grande époque de la colonisation européenne qui est en même temps, dans la première moitié du XIXe siècle, une période de renouveau chrétien après la Révolution. Se fondant sur les archives manuscrites ou imprimées des congrégations missionnaires catholiques et des sociétés protestantes, elle envisage trois secteurs de cette entreprise : les Etats-Unis, les Antilles-Guyane et l’Afrique noire. Londres, Paris et Rome représentent les trois pôles de cette action. L’abolition de l’esclavage est au centre de la réflexion politique coloniale dès la Révolution française. Son abolition en 1792 sera abrogée en 1802 par le Premier Consul. Sous la pression anglaise, le congrès de Vienne (1815) met la traite hors la loi. L’Angleterre abolit l’esclavage en 1833, la France en 1848 seulement. La bourgeoisie industrielle anglaise y est naturellement plus encline que la France agricole et rurale. La Société des Amis des Noirs fondée en France un an avant la Révolution par Brissot (et par des élites protestantes) est inspirée du modèle anglais. L’opinion catholique est assez réticente. En 1839, le pape Grégoire XVI publie un bref équivoque où il condamne le commerce des esclaves, sans demander clairement leur libération. Les missionnaires protestants anglais ont pour objectif de convertir les païens, et ils créent en Sierra Leone des refuges pour les esclaves libérés. Du côté catholique, il convient d’oublier la Révolution et de refonder la religion par les missions extérieures. Il s’agit surtout de lutter contre les trois erreurs : les sauvages, les protestants et la Révolution. Parmi ces terres de mission, les Etats-Unis sont le domaine de certaines congrégations d’origine française, comme le Sacré Cœur en Louisiane et au Missouri. Ces institutions féminines, enseignantes et cloîtrées tentent une timide intégration des élèves noires, mais la pression extérieure maintient une ségrégation de fait. Les Indiens ont un peu plus de chance : on les plaint. Les évêques français des Etats-Unis considèrent l’esclavage comme un moindre mal, en faisant le parallèle avec les paysans irlandais victimes des hérétiques anglais. Aux Antilles, le Code noir est appliqué depuis 1675. Le clergé est propriétaire d’esclaves. La justification théologique est fondée sur le droit naturel, l’esclavage volontaire ( !), le droit civil et la nécessaire inégalité des conditions sociales produit du pêché originel. Quelques prêtres seulement, dont le père Goubert, se révoltent contre cette théorie : l’écho est sans lendemain. En Guyane, va naître, grâce à Anne-Marie Javouhey et à sa congrégation, une tentative de socialisation des anciens esclaves, l’utopie de Mana. De 1826 à 1847, A.-M. Javouhey, qui avait séjourné au Sénégal et en Sierra Léone, organise une colonie agricole pour esclaves et colons qui passe de 140 à 400 âmes. Il s’agit d’un nouveau " Paraguay " autarcique, une oasis chrétienne. Il s’agit, selon ses organisateurs, de la formule idéale pour préparer les esclaves à la liberté. Les appuis politiques ne manquent pas au projet. Plus tard, les îles-monastères de Polynésie et les fermes-chapelles des jésuites au Congo s’inspireront de ce modèle. Une nouvelle chrétienté millénariste se développe. En Afrique noire, les missions catholiques et protestantes se font concurrence. Les Spiritains de Libermann ont pour but " le salut des nègres ", mais ils ne sont pas abolitionnistes ; il faut créer un clergé africain et s’intégrer : " Faites-vous nègres avec les nègres ". Les Sœurs bleues fondent Libreville au Gabon sur le modèle de la Sierra Leone protestante. Les missions protestantes ont plus de défiance à l’égard de la promotion des noirs. Les préjugés pseudo-scientifiques contre la race noire rejoignent les malédictions de la Genèse contre la descendance de Cham. La Mission évangélique de Paris intervient dans le sud de l’Afrique, en terre " boer ", où l’on retrouve la descendance des huguenots français : mais le Lesotho, projet de socialisation des noirs, ne réussit pas. Utopie sociale et réveil missionnaire caractérisent cette période finale de la pratique esclavagiste.

Mots-clés : missions. Amérique du Nord. Antilles. Guyane. Afrique. esclavage. abolition. utopie. clergé. catholicisme. protestantisme

Bibliographie : missions catholiques et protestantes françaises, première moitié du XIXe siècle:

Baumont Jean-Claude
" La renaissance de l’idée missionnaire en France au début du XIXe siècle, in Les réveils missionnaires en France, du Moyen-Age à nos jours, actes du colloque de Lyon, 29-31 mai 1980, Paris Beauchesne 1984.

Bedouelle Guy, Chauleau Liliane,Delisle Philippe, Prudhomme Claude, "L’Eglise et l’abolition de l’esclavage", "Revue du centre d’études du Saulchoir", n°9, Cerf 1999

Comby Jean, "Deux mille ans d’évangélisation", Paris, Desclée 1992, Chap. 7: "Le renouveau missionnaire du XIXe (1800-1880)"

Coulon, Paul, Brasseur, Paule ss. dir., "Libermann, 1802-1852, Une pensée et une mystique missionnaires", Ed. du Cerf 1988

Delisle, Philippe, "Renouveau missionnaire et société esclavagiste, La Martinique, 1815-1848", Ed. Publisud 1987

Dorigny, Marcel, ss. dir., "Esclavage, résistances et abolitions", Ed. du CTHS (Comité des Travaux Historiques et Scientifiques) 1999: Cornuel, Pascale, " Mana, un village carrefour d’un monde en mutation, 1836-1846 ", p. 271-293

Dufourcq, Elisabeth, "Les aventurières de Dieu, Trois siècles d’histoire missionnaire française", Jean-Claude Lattès, 1993

Guillaume Pierre, "Le monde colonial", Armand Colin, coll. U/Histoire contemporaine, 1994

Klauspeter Blaser (textes réunis et introduits par), "Repères pour la mission chrétienne, cinq siècles de tradition missionnaire, perspectives oecuméniques", Paris-Genève, Ed. du Cerf – Labor et fides, 2000

Quenum Alphonse, "Les Eglises chrétiennes et la traite atlantique, du Xve au XIXe siècles", Paris, Karthala, 1993

Renault François, " Aux origines de la lettre apostolique de Grégoire XVI, 'In supremo' (1839)", in "Mémoires spiritaines", n°2, 1995, p. 143-149.

Salvaing Bernard, "Les missionnaires à la rencontre de l’Afrique, au XIXe", L’Harmattan, 1994

Schmidt Nelly, "Victor Schoelcher et l’abolition de l’esclavage", Fayard, 1994.

Zorn Jean-François:
. " Abolition de l’esclavage et colonisation ", p. 421-438, in "Le XIXe siècle", ss dir. Isabelle Poutrin, préface d’Alain Corbin, Berger-Levrault 1995.

. "Le grand siècle d’une mission protestante, la Mission de Paris, de 1822 à 1914", Karthala 1993

CORPUS :

Sources manuscrites :

Archives de la congrégation du Saint-Esprit, Paris ; et des Frères de l’Instruction chrétienne, Paris:
. Lettres de Martinique et Guadeloupe : ASSp, 202 III et AFIC 172 A, 173 A
(citées par Philippe Delisle, in "L’Eglise et l’abolition de l’esclavage et in Renouveau missionnaire", op. cit.)

Archives de l’Immaculée conception, de Castres (dite Sœurs Bleues), Rome:
. Journal de Paule Lapique

Archives du Sacré-Cœur, Rome:
Lettres de Philippine Duchesne : CVII 2 c Duchesne, Box 2, 3, 4
Lettres de ses premières compagnes : CVII 2 A.X. Murphy, 2 C. Lamarre, 2 E. Audé, 2 L. Mathevon
CIII USA Foundation Box 1, Haute-Louisiane (Lettres intéressantes), Box 2 (Lettres de la Basse-Lousiane).

Archives de Saint-Joseph de Cluny, Paris:
.Livre de la correspondance officielle, SJDC, 2Ai 1bis

Sources imprimées :

Annales de la Propagation de la Foi
1823 (n° 1) à 1851 (n° 23) : 23 vol. Lyon, Rusand imprimeur-libraire

Archives de la SMEP (Société de la Mission Evangélique de Paris)
. Journal de la Mission Evangélique, Années 1833-34
. Eugène Casalis, "Mes souvenirs", 1884 (cités par J. F. Zorn, op. cit.)

Bissette, Cyrille, "Les esclaves des colonies françaises au clergé français", Paris, Poussielgue, 1844 (BNF LK 9-457)

Dugoujon, abbé, "Lettres sur l’esclavage dans les colonies françaises", Paris, Pagnerre, 1845.

Félice, Guillaume de, "Histoire des Protestants de France", Paris, Librairie protestante, 1850

Goubert, abbé, "Pauvres nègres ! ou quatre ans aux Antilles françaises", Paris, Moessard et Jousset, 1840.

Javouhey, Anne-Marie, "Recueil des lettres de la fondatrice et première supérieure générale de la Congrégation de Saint-Joseph de Cluny", 5 tomes, Paris, J. Mersch, 1909-1917 ; nouvelle édition, 4 vol., Le Cerf ,1994

"Notes et Documents relatifs à la vie et à l’œuvre du Vénérable François-Marie-Paul Libermann", éd. A. Gabon, Maison mère de la congrégation du Saint-Esprit, 1929-1941 (cités Paul Coulon, Paule Brasseur, op. cit.)

Chantal Paisant: Travaux sur la littérature de voyage

. - " Communication et dynamique de l’organisation missionnaire, les lettres d’Anne-Marie Javouhey " (supérieure générale de Saint-Joseph de Cluny, 1re moitié du XIXe siècle)
in L’imaginaire de la communication, Eidôlon n° 1, Cahiers du LAPRIL (Laboratoire Pluridisciplinaire de Recherches sur l’Imaginaire appliquées à la Littérature, Bordeaux III), juin 1995.

- " Le second voyage en Chine de Teilhard de Chardin ou le retour-émergence "
in "Le second voyage ou le déjà-vu", coll. Littérature des voyages, dirigée par François Moureau, éd. Klincksieck 1996.

- " Images du pouvoir blanc dans le reportage d’Albert Londres en Afrique noire ",
in Images européennes du pouvoir, Actes du Colloque International organisé par le LAPRIL, Bordeaux III, EUS (Editions Universitaires du Sud) 1996.

- " L’hypothèse du naufrage dans les correspondances des religieuses missionnaires (première moitié du XIXe siècle) ", conférence dans le cadre du CEFIAHMAR (Centre Franco-Ibéro-Américain d’Histoire Maritime/ I.C.P)
in "Le naufrage", Actes du colloque des 28-30 janvier 1998, Paris, Honoré Champion, 1999

- " Les Sœurs de Picpus en Amérique latine : les premières missions d’éducation ", conférence dans le cadre du CEFIAHMAR
in"Transversalités", n°71 (Revue de l’Institut Catholique de Paris), juillet-septembre 1999

- " Pirates et miracle, la mise en scène de l’ex-voto dans les journaux de voyage de religieuses missionnaires (début XIXe siècle ", communication dans le cadre du colloque " Pirates, corsaires et flibustiers ", organisé par le GRLV (Groupe de Recherche sur la Littérature de Voyage, ss. dir. François Moureau, Paris IV-CNRS). Actes à paraître en 2001

- " De l’apocalypse révolutionnaire aux nouveaux mondes. Dimensions eschatologiques du projet missionnaire dans la 1ère moitié du XIXe siècle ", colloque " Mythes eschatologiques ", organisé par le LAPRIL, Bordeaux III, en février 2000. Actes à paraître en 2001.

- " La construction du mémorable dans les écrits des premières missionnaires du Sacré-Cœur de Sophie Barat et des Sacrés-Cœurs de Picpus (Etats-Unis et Amérique latine, 1ère moitié du XIXe siècle), Ecole doctorale de l’I.C.P. (à paraître in Transversalités, en 2002).

. Ouvrages :

- "Les années pionnières, 1818-1823. Lettres et journaux des premières missionnaires du Sacré-Cœur aux Etats-Unis", Textes établis, présentés et annotés par Chantal Paisant
à paraître aux éditions du CERF, septembre 2001 (520 p.).
- Travaux en cours : édition critique des Lettres et Mémoires de Cléonisse Cormier, première missionnaire des Sœurs de Picpus en Amérique latine, 1838-1854.

Chercheur: 

Session: 

27 mars