Les ordres rédempteurs et l’instrumentation du récit de captivité

Les ordres rédempteurs tinrent une place essentielle dans le système de rachat des captifs, en tant qu’institution entièrement dévouée à cette fonction. Parmi ces ordres, les trinitaires occupèrent une place de choix. Au début du XVIIe, en concurrence avec les mercédaires, ils lancèrent une campagne de propagande, enrôlant les récits de rachats dans l’entreprise hagiographique. En reliant les processions organisées lors des retours et les textes publiés, émerge une rhétorique qui privilégie l’image et le pathétique, dont le texte du père Dan, L’Histoire de la Barbarie, est un très bon exemple. Le récit est ainsi annexé à un discours complexe, le captif devenu muet étant réduit à une simple image, à un instrument.

Chercheur: 

Session: 

9h30