Lettres d'Amsterdam (XVIIIe siècle)

Depuis le début du XVIIIe siècle, lorsque le commerce hollandais se trouve en tête des activités coloniales, une petite colonie de commerçants grecs commence à se former à Amsterdam. Elle se stabilise graduellement, en même temps que les commerçants grecs de l'empire Ottoman se renforcent et commencent à se substituer à leurs rivaux hollandais au Levant et à avancer leurs positions, même dans les pays de leurs antagonistes.
Adamance Coray, le futur savant helléniste, sera envoyé dans sa jeunesse, en 1771, pour travailler dans une maison de commerce grecque à Amsterdam, accompagné de son domestique, simplet et conservateur, Stamatis Petrou, chargé de rendre compte au père de Coray, du progrès et de l'efficacité de son fils, dans les travaux de l'entreprise. Par les lettres critiques du domestique, concernant la conduite du jeune homme qui cherche et suit les formes modernes de la vie sociale, on voit émerger de façon médiate cette ville de liberté civile, de tolérance religieuse et en général de la modernité, sans même une référence à Amsterdam.

Chercheur: 

10h00