L'Image de l'Europe dans les lettres de diplomates autrichiens au XVIIIe siècle

Tout comme les relations politiques, sociales, culturelles et économiques entre états, les événements à caractère historique trouvent un écho dans les dépêches des représentations diplomatiques accréditées à l'étranger. A eux seuls, ces comptes-rendus ne suffisent cependant pas à nous transmettre une vue exhaustive de la politique poursuivie par les chefs d'etats ou monarques et leurs ministres. Les lettres et les mémoires des diplomates prennent dans ce contexte une importance et une signification majeures. Ceci est tout à fait marqué dans les relations austro-françaises du XVIIIe siècle que nous souhaitons mettre en exergue pour illustrer notre propos.

L'exemple choisi s'appuie sur quelques extraits de la correspondance du chancelier autrichien Wenzel Anton von Kaunitz-Rietberg (1711-1794) qui fut de novembre 1750 à janvier 1753 ambassadeur d'Autriche en France. Au travers de ses lettres transparaît le souhait très marqué de l'impératrice Marie-Thérèse d'échanges diplomatiques réguliers entre l'Autriche et la France de même qu'en apparaissent clairement le contexte et les modalités.

L'historien travaillant sur l'histoire diplomatique du XVIIIe siècle doit être fasciné par le dynamisme et l'instabilité tout à fait contemporaine des relations internationales, dont le renversement des alliances, accompli par le traité de Versailles, restera un exemple classique. Et, bien sûr, le nom de Kaunitz est lié à ce renversement.

Session: 

Chercheur: 

16h00