Prose et poésie dans le récit de voyage en Chine et au Japon. L’influence de la littérature de voyage chinoise et japonaise sur les récits des voyageurs occidentaux en Extrême-Orient

Alors qu'en Occident la littérature de voyage est immédiatement et historiquement associée à la prose, l'Extrême-Orient se distingue en donnant à la poésie la primauté en tant que modèle d'écriture. Ce choix, que Muriel Détrie rappelle dès son introduction, implique différentes conceptions du voyage, différents rapports de l'homme au monde que son intervention s'est efforcée de préciser.
Le panorama exhaustif qu'elle donne de l'histoire de la littérature de voyage en Chine et au Japon permet, en effet, d'appréhender de manière nuancée un corpus très abondant et encore peu étudié dont le caractère stéréotypé étonne et perd souvent le lecteur occidental.
Le terme chinois de youji regroupe par exemple des textes de facture très distincte: des notes à caractère historique comme des textes plus lyriques. L'examen des poèmes de paysages, parmi lesquels les montagnes célèbres sont des sites privilégiés, montre également une tradition du pélerinage littéraire très développée où la reprise de textes antérieurs prime souvent sur la recherche de nouveauté. Le rapport à la tradition y est tel que le voyage de création peut n'être parfois qu'un voyage de reconnaissance. Le poème vaut surtout par le rappel du choc esthétique ressenti que la psalmodie tente de suggérer. La poétique orientale du voyage nous oblige donc à redéfinir la voix lyrique en rapport avec cette utilisation si particulière du lieu commun et de la citation. Ce qui y est recherché est moins l'expression d'une singularité que d'une vérité universelle et anonyme qui tient dans l'adéquation entre les mots et les choses.
Enfin après avoir défini les différents genres de la littérature de voyage japonaise (tanka, haiku, tosaniki), la dernière partie de l'intervention propose d'estimer leur influence sur les oeuvres de Segalen, Claudel, Kenneth White et Nicolas Bouvier et de réfléchir comparativement la notion de prose poétique que ces auteurs, en leur temps, ont essayé de promouvoir.

Bibliographie

I. Récits de voyage :
1. Récits de voyage chinois (par ordre chronologique)
Strassberg Richard E. ed., Inscribed Landscapes. Travel Writing from Imperial China, Berkeley-Los Angeles-Oxford, University of California Press, 1994.
Yuan Hongdao, Nuages et pierres, traduit par Martine Vallette-Hémery, Publications Orientalistes de France, 1982.
Xu Xiake, Randonnées aux sites sublimes, traduit, présenté et annoté par Jacques Dars, Paris, Gallimard, Coll. Connaissance de l’Orient, 1993.
Chiang Yee, The Silent Traveller in Japan. A Romantic Guide, Vermont & Tôkyô, Tuttle, 1974.

2. Récits de voyage japonais (par ordre chronologique) 
Ki no Tsurayuki, Le Journal de Tosa (Tosa Nikki), traduit par René Sieffert, Paris, POF, 1993.
Four Japanese Travel Diaries of the Middle Ages, translated by H. E. Plutschow et Fukuda H., Ithaca, Cornell University Press, 1981.
(anonyme), Voyage dans les provinces de l’Est, (Tôkan Kikô), traduit par Jacqueline Pigeot, Gallimard, Coll. Le promeneur, 1999.
Bashô, Les Journaux de voyage de Bashô, traduit et présenté par René Sieffert, Publications Orientalistes de France, 1984.

3. Récits de voyage occidentaux (par ordre alphabétique)
Bouvier Nicolas, Chronique japonaise, Paris, Payot, 1989.
Brautigan Richard, Journal japonais, éd. bilingue, traduit par Nicolas Richard, Paris, U.G.E., Coll. 10/18, 1993.
Claudel Paul, Connaissance de l’Est, suivi de L’Oiseau noir dans le soleil levant, Paris, Poésie/Gallimard, 1974.
White Kenneth, Le Visage du Vent d’Est, traduit par Marie-Claude White, Paris, Les Presses d’aujourdh’ui, 1980.
Id., Les Cygnes sauvages, traduit par Marie-Claude White Paris, Grasset, 1990.
Id., Pilgrim of the Void. Travels in South-East Asia and the North Pacific, Edinburgh & London, Mainstream Publishing, 1992.

II. Etudes critiques :
Harris Joseph & Reichl Karl, Prosimetrum. Cross-Cultural Narrative in Prose and Verse, Cambridge, D. S. Brewer, 1997.
Pigeot Jacqueline, Michiyuki-bun. Poétique de l’itinéraire dans la littérature du Japon ancien, Paris, G.-P. Maisonneuve et Larose, 1982.
Plutschow Herbert Eugen, “Japanese travel Diaries of the Middle Ages”, Oriens Extremus, vol. 29, n° 1-2 , 1982, p. 1-136
Salmon Claudine éd., Récits de voyages des Asiatiques. Genres, mentalités, conception de l’espace, Paris, EFEO, 1996.
Strassberg Richard E., Inscribed Landscapes. Travel Writing from Imperial China, Introduction, p. 1-56, Berkeley-Los Angeles-Oxford, University of California Press, 1994.
“Traditions of East Asian Travel”, Journeys. The International Journal of Travel and Travel Writing, New York- Oxford, Berghahn Books, Special Issue, vol. 5, n°1, 2004.

Chercheur: 

Session: 

15 décembre 2004