Références bibliographiques et emprunts aux textes de relations de voyages dans les dictionnaires français sous l'Ancien Régime : diversité des motivations et démarches pré-scientifiques au service de

Notre propos s'inscrira dans la continuité du travail présenté lors du séminaire du CRLV le 25 février 2003, sur « Les voyageurs et les relations de voyage dans les dictionnaires français monolingues des XVIIe et XVIIIe siècles : découvertes et descriptions, narrations extraordinaires ou discours scientifiques » : on constate un intérêt indéniable des lexicographes de la fin du XVIIe et du XVIIIe siècle pour les curiosités que leur procurent les témoignages des voyageurs et les textes imprimés des relations de voyages ; leur présence marquée, dans les dictionnaires d'Ancien Régime, comme source de discours à valeur scientifique - pour l'époque considérée - est de plus en plus importante du XVIIe au XVIIIe siècle ; mais l'analyse de cette composante des sources bibliographiques est particulièrement délicate à mener, même quand on peut explorer les dictionnaires du corpus sous forme électronique. En effet, outre la diversité des modalités de références bibliographiques et le flou qui en résulte, qu'il s'agisse des mentions de noms d'auteurs ou des ouvrages à prendre en considération, se pose le problème des sources masquées, de leur remaniement ou de leur récupération pure et simple, le lexicographe prenant à son compte le contenu de discours choisis dans les relations des voyageurs, pour leur portée scientifique.
Il importe alors de proposer un bilan des sources nommées d'un lexicographe à l'autre et de mettre en oeuvre les principes d'analyse comparée des textes dont nous avons déjà présenté des exemples significatifs, pour être en mesure de considérer
- du point de vue des relations de voyages, la connaissance et la reconnaissance qu'en ont manifestée les lexicographes contemporains de leurs impressions, les voyageurs les plus souvent mentionnés par les auteurs de dictionnaires qui citent leurs sources et la typologie des motivations afférentes à l'ensemble des références et citations, quelles que soient les modalités de leur présence dans les dictionnaires.
- du point de vue de l'histoire de la lexicographie française, en quoi les relations de voyage ont contribué à conférer une valeur ajouté aux propos lexicographiques sur la langue française, cette catégorie de sources ayant permis d'enrichir la nomenclature des dictionnaires et les textes des définitions afférentes, ce qui n'a pas uniquement joué un rôle dans la situation de concurrence où se trouvaient différentes catégories de dictionnaires. En effet, l'ensemble des sources constituées par les relations de voyage a contribué à l'élaboration des premiers critères de différenciation des genres de discours lexicographiques, en particulier pour l'opposition entre le dictionnaire général de la langue commune qui ne retient aucun vocabulaire exotique ni aucun terme relatif aux différentes préoccupations scientifiques et le dictionnaire universel à vocation encyclopédique ouvert aux diversités culturelles, et de ce fait, ouvert à une nomenclature la plus diversifiée, la plus riche et la plus technique possible.

Chercheur: 

Session: 

17h45-18h15