Voyager au XVe siècle : rêves et réalités à la cour des ducs de Bourgogne

Dans un duché de Bourgogne qui au XVe siècle voit ses frontières de plus en plus reculées, s'étirant des pays du Sud aux provinces du Nord, des campagnes dijonnaises aux villes flamandes, les voyages s'imposent. Messagers, hommes d'affaires, marchands, ambassadeurs se déplacent sans cesse et les ducs eux-mêmes, au gré de leurs préoccupations politiques ou économiques ou selon leur plaisir, vont de château en château. Le monde s'ouvre aux hommes du XVe siècle, non seulement celui des pays voisins comme l'Angleterre ou l'Espagne, mais celui des royaumes méditerranéens où pèlerins et marchands se croisent. Un rêve habite alors les ducs de Bourgogne et tout particulièrement Philippe le Bon, celui de ressembler aux héros de l'Antiquité qui conquirent des contrées lointaines tel Alexandre ou Jason. Ce rêve se concrétise dans un projet qui n'aboutira jamais : celui de recouvrer la Terre Sainte et de refaire une ultime croisade outre-mer : guides de voyage vers Jérusalem ou traités militaires, récits de pèlerinages ou œuvre de fiction, la littérature à la mode à cette époque se fait l'écho de ces rêves de départ ou de conquête vers des pays lointains. Tout naturellement les romans jouent de cet imaginaire, entraînant leurs héros depuis la Bourgogne jusqu'aux royaumes d'outre-mer, liant les aventures et les exploits aux voyages.

Chercheur: 

Session: 

10h00