Voyages en provençal, voyages en poésie au XIXe siècle : l'Excursion en Italie de Frédéric Mistral, le Voyage à Venise de Marie Mistral et l'Excursion en Angleterre de Xavier de Fourvières

Dans les dernières années du XIXe siècle paraissent en feuilleton dans le journal provençal l'Aïoli trois récits de voyage : L'Escourregudo per l'Itali (Excursion en Italie) de Frédéric Mistral, le Viaje à Veniso (Voyage à Venise) de Marie Mistral (1891) et l'Escourregudo en Anglo-Terro (Excursion en Angleterre) du P. Xavier de Fourvières (1896). Ces rares exemples de récits viatiques en langue d'oc accordent une assez large place à la poésie, non seulement en intégrant un certain nombre de citations ou de références à des textes et à des auteurs, mais encore en tendant à changer de nature, se transmuant parfois en prose poétique ou même en poème en prose. Sans être "majeurs", ces textes ne sont pas dépourvus d'intérêt et posent à leur manière les problèmes de l'inscription de la poésie dans le récit en prose. Ils permettent de surcroît de s'interroger à la fois sur la seule possibilité d'existence d'un récit viatique en langue "régionale" et sur la capacité de la prose occitane d'affirmer son autonomie vis-à-vis de la forme poétique.

--------------------------------------------------------------------------------

"Provençal language travel narratives, XIXth century poetic travel narratives : Frédéric Mistral's Excursion en Italie, Marie Mistral's Voyage à Venise, and Xavier de Fourvières' Excursion en Angleterre. In the closing years of the XIXth century three travel narratives were published serially in a provençal newspaper called L'Aïoli : Frédéric Mistral's Escourregudo per l'Itali (Excursion en Italie), Marie Mistral's (1891) Viaje à Veniso (Voyage à Venise), and Xavier de Fourvières' 1896, Escourregudo en Anglo-Terro (Excursion en Angleterre) These rare examples of travel narratives couched in the "occitane" language grant a fair place to poetry, not only because they include a number of poetical quotations or references to texts and authors, but also because they tend to change form, transforming themselves into works of poetical prose or even into outright prose poems. Though far from being major texts, these narratives are of a definite interest and contribute to the discussion on the way poetry inscribes itself inside prose narratives. They also enable us to examine both, how a travel narrative written in a regional language may survive, as well as the possibility for occitane prose to establish its autonomy vis-a-vis a poetic form.

Chercheur: 

Session: 

9h