20e siècle

« Les représentations autour des Sénégalais à Madagascar »

L'armée coloniale française qui a conquis la capitale du Royaume de Madagascar en 1895, et qui a dans les années suivantes établi son contrôle sur les provinces insoumises (la « pacification »), et lutté contre l'insurrection qui suivit de près la conquête, était composée d'éléments recrutés les uns en métropole, les autres dans les colonies françaises.

« Bildungsroman et décolonisation de Madagascar : Le Goût de la mangue de Catherine Missonnier (2001) »

Année 1956 : entre le Cercle nautique de Tamatave, le Lycée Jules Ferry et la Paroisse protestante internationale de Tananarive, fascination et répulsion pour la culture des Andriana (aristocrates) malgaches se nouent dans le cœur d’une adolescente de la jeunesse blanche dorée.

« Vestiges coloniaux dans la législation nationale? Un regard sur le nouveau Plan National Foncier face au droit coutumier à Madagascar »

Un système de publication des droits fonciers constitue une clé de voûte du programme de développement économique entamé par le gouvernement actuel en Madagascar. Sous les pressions du FMI, l’administration du Président Ravalomanana a créé en 2004 le PNF (Plan National Foncier) qui vise à imposer un système d’enregistrement foncier partout au pays. D’emblée, ce système s’est avéré complexe et litigieux, mettant en concurrence les notions de droit positif et coutumier.

« La représentation des femmes malgaches dans les CPA (cartes postales anciennes), recto et verso : entre discours colonial et discours de la colonie »

Un diaporama de 35 CPA (cartes postales anciennes) représentatives des tendances de la production nationale et de la production locale sur le Madagascar des années 1900-1914 sera présenté et commenté.
La projection sera précédée d’un exposé visant à décrire le contexte d’élaboration et de diffusion des cartes postales malgaches pour mettre en lumière leurs sources d’inspiration, tant coloniales qu’européennes.

« Le genre documentaire et les Films Units dans la construction d'un cinéma "national" au Sri Lanka durant la période post-indépendance »

Dès la fin du 19e siècle, en Europe, aux Etats–Unis, comme en Inde, les efforts de plusieurs inventeurs se concentrèrent sur la mise au point d'instruments pour animer des images. Concurrents ou associés, les uns s’inspireront des progrès des autres. Le cinéma sera introduit dans les colonies de l’océan Indien où il parviendra grâce, notamment, aux frères Lumière, inventeurs, mais également habiles entrepreneurs. Plusieurs perspectives s’ouvrent aux colonies lorsque l’Inde découvre en juillet 1896, l’image animée.

« Lecture de deux romans coloniaux : Ulysse, cafre de Marius-Ary Leblond et Le Notaire des Noirs, de Loÿs Masson »

Ces deux textes seront l’occasion d’une part d’une réflexion sur la constitution d’une mémoire « autorisée », diffusée largement (l’anthologie sera ainsi étudiée en tant que genre signifiant), d’autre part d’une analyse des stratégies discursives et narratives employées par les auteurs, aux vues très différentes, pour aborder le fait colonial comme un récit plus que comme réalité.

« Le continent de l'ombre intérieure. Nocturne indien et Le Poisson-Scorpion »

L’enlisement dans un monde de couleurs et de torpeur, l’insidieuse menace de la magie noire apparaissent comme des traits spécifiques à l’image de la corne de l’Afrique ou de l’Inde. Ce que la lecture comparée des deux ouvrages anglais et français peut également nous apprendre, c’est la dimension politique de ce réseau poétique, la manière dont l’histoire s’acclimate ou pas.

« L'impérialisme britannique à Ceylan au début du 20e siècle : le journal officiel de Leonard Woolf administrateur colonial à Hambantota (1908-1911) »

L'Empire Britannique a conçu ses propres modes et instruments de domination coloniale, différents de ceux des autres puissances européennes des 19e et 20e siècles. Parmi ceux-ci, une idée originale inventée pour exercer un contrôle rigoureux sur l'administration de l'île de Ceylan, colonie de la couronne (« Crown Colony ») depuis 1802. Il s'agit des Journaux Officiels (« Official Diaries ») que les administrateurs coloniaux furent enjoints de rédiger au quotidien à partir de 1808.

« Chroniques de l’éloignement. Ceylan et l’Inde dans Dans l’Inde (1891) et Sanctuaires et paysages d’Asie (1905) d’André Chevrillon »

Neveu d'Hyppolite Taine, qui veilla de très près à sa formation, André Chevrillon commence, en 1891, une œuvre d'essayiste attentive à observer les profonds bouleversements du monde à l'ère des Empires. Sa double culture française et anglaise lui permit de bien comprendre l'ampleur d'un phénomène qu'il observa de près à l'occasion de grands voyages, aux Etats-Unis, en Asie, en Afrique du nord et au Proche-Orient.

Pages

S'abonner à RSS - 20e siècle