De l'Antiquité au XXe siècle

Les îles et le monde vu du Pacifique

La carte de Tupaia, révélée par Cook, éclaire la vision géographique des îles du Pacifique. Au-delà des mythes de création, peignant les îles comme la pêche du dieu Maui, elle est emblématique d'une représentation globale du système de la Polynésie, centrée sur l'île-mère : le cadre réalisé, matériellement, par des baguettes dont les intersections figurent des îles, permet de référencer les îles les unes par rapport aux autres sans que le concept proprement directionnel soit réellement efficient.

La conquête des Terres australes

L'historique de la découverte des îles australes françaises est retracé à travers une triple interrogation, servant de structure à la conférence : comment sont-elles françaises ? comment sont-elles australes ? comment sont-elles des îles ? Les îles Kerguélen, l'île de Crozet, l'île de Saint-Paul et l'île d'Amsterdam sont des territoires français, jaillis de volcans maritimes, ayant une grande originalité à l'époque de leur découverte : elles sont désertes.

La géographie sacrée de la mythologie japonaise - du roseau flottant au pays des racines

Dans la mythologie japonaise, on relève d'abord une structure verticale : Takamagahara, c'est la demeure céleste des dieux. Il y a le pont suspendu comme un balcon du ciel, c'est de là qu'ils observent la terre, ou la mer avant la formation de la terre. Sur la mer, il y avait des roseaux flottants. Quand ils descendent sur la terre, ils choisissent un sommet qui leur convient le mieux, et c'est Takachiho. Quand ils meurent, ils descendent au pays des morts, ou au pays des racines. Nous ne pouvons pas distinguer clairement ces deux pays.

Pages

S'abonner à RSS - De l'Antiquité au XXe siècle