Du Moyen Age au 16e siècle

La cartographie et la mer : du Moyen Âge aux Grandes Découvertes.

La cartographie est une espèce de littérature de la mer et de la terre. Elle témoigne du temps de latence entre celui de la découverte et celui de sa transcription sur la carte. A la fin du Moyen Âge, l’Afrique puis l’Amérique se dévoilent. Il y a alors des cartes de toute nature et de tout format. La carte dit le monde. A l’origine, la carte n’existe pas ; la littérature géographique est à base de listes et de nomenclatures de lieux. Contrairement à une idée encore répandue aujourd’hui, les hommes du Moyen Âge pensent que la terre est ronde, un globe.

Naissance de la cartographie moderne (jusqu’à la fin du Moyen Âge).

La notion de ‘géographie’ a disparu dans la culture scientifique médiévale : le terme de ‘cosmographie’ lui est substitué. Il s’agit d’un vision totalisante du cosmos dans laquelle la terre n’est qu’un élément : ‘Imago mundi’. Selon les époques, cette représentation est fonction de l’image que l’homme se fait de lui-même et de sa place dans l’univers. Le monde de l’homme médiéval est un monde clos. Quelles sont les sources de sa réflexion sur le monde ?

S'abonner à RSS - Du Moyen Age au 16e siècle