Du XVIIIe au XIXe siècle

Titre ouvrage français: 

Voyage en Morée, à Constantinople, en Albanie, et dans plusieurs autres parties de l'empire Othoman, pendant les années 1798, 1799, 1800 et 1801. Comprenant la description de ces pays, leurs productions, les moeurs, les usages, les maladies et le commerce de leurs habitants ; avec des rapprochements entre l'état actuel de la Grèce, et ce qu'elle fut dans l'antiquité... Ouvrage enrichi d'un précis historique et géographique de l'ancien Empire, et de cartes dressées par M. Bardié du Bocage... dédié à l'Empereur

Les Tatras polonaises : voyages, littérature et imaginaire, XVIIIe-XIXe siècles

Aux XVIIIe et XIXe, les Tatras ont attiré dans les Carpates : géologues, naturalistes et géographes français (Elisée Reclus) ; écrivains, poètes et philosophes polonais (Stanislaw Staszic) ; voyageurs britanniques et autrichiens... Ont ainsi conflué recherches scientifiques, exploits sportifs et Romantisme…

Le voyage de Grenade comme retour vers l’Orient entre Lumières et romantisme

La découverte de l’Andalousie et, en particulier, de Grenade par les voyageurs français est relativement tardive et se construit au cours du XVIIIe siècle par l’intérêt porté à l’architecture moresque considérée comme le témoignage d’une civilisation qui a échappé au « gothique ». Le royaume more de Grenade va paradoxalement profiter des équipées politico-militaires françaises en Espagne dans les premières années du XIXe siècle : cette Espagne arabe et raffinée est souvent opposée à l’Espagne qu’ont alors connu les Français.

François Péron et l’expédition Nicolas Baudin : le voyage aux Terres australes (1800-1803)

Projeté par le capitaine Nicolas Baudin et ordonné par le Premier Consul, le Voyage de Découvertes aux Terres australes (Expédition Baudin) a duré près de quatre années (du départ du Havre en septembre de 1800 au retour à Lorient en mars 1804) pendant lesquelles la corvette le Géographe et la gabare le Naturaliste ont sillonné les mers du sud.

Le "laboratoire montagnard" : entre histoire culturelle et approches littéraires

Par laboratoire montagnard nous entendons un creuset d'écritures qui visent une transmission de connaissances : de soi, des habitants, de la nature, de l'histoire du globe. Nous allons chacun proposer des études de cas permettant d'illustrer le fonctionnement de ce laboratoire en tant que s'y interpénètrent l'expérience et la théorisation, la description et l'explication, le scientifique et l'émotionnel.

Le "laboratoire montagnard" : entre histoire culturelle et approches littéraires

Par laboratoire montagnard nous entendons un creuset d'écritures qui visent une transmission de connaissances : de soi, des habitants, de la nature, de l'histoire du globe. Nous allons chacun proposer des études de cas permettant d'illustrer le fonctionnement de ce laboratoire en tant que s'y interpénètrent l'expérience et la théorisation, la description et l'explication, le scientifique et l'émotionnel.

Le discours scientifique dans les relations de voyage dans les île australes françaises (Kerguelen, Crozet, Amsterdam et St. Paul), 1740-1930

Les relations de voyages dans les terres australes françaises, reflètent une exploration lente et difficile de ces îles désertes, isolées par le pire des climats dans la zone subantartique. Marins et scientifiques français, anglais, américains allemands, y ont fait des expéditions toujours hardies. Ils en ont rapporté des relations où se mêlent le récit, les observations scientifiques, les sentiments et les émotions. Ces éléments ont plus ou moins varié en importance, selon la fonction de l'auteur et selon l'époque. aujourd'hui, le discours scientifique est devenu dépersonnalisé.

André-Pierre Ledru et Nicolas Baudin : un compagnonnage scientifique aux Antilles

Deux voyages de découvertes naturalistes ont immortalisé le capitaine Baudin : l'expédition aux Antilles à bord de la Belle Angélique (1796-1798) et le voyage aux Terres australes sur le Géographe et le Naturaliste (1800-1804). Si, aux dires de Jussieu, le premier fit de Baudin - l'un des voyageurs qui ont le plus mérité des sciences naturelles - à l'issue du second on lui imputera la responsabilité de tous malheurs rencontrés aux Terres australes et on dressera de lui le portrait d'un homme despotique, avide et incompétent.

Pages

S'abonner à RSS - Du XVIIIe au XIXe siècle