XIXe siècle

Chateaubriand et l'art du voyage (sur l'Itinéraire de Paris à Jérusalem)

L’_Itinéraire de Paris à Jérusalem_ se situe à l’orée du XIXe siècle. Il participe de « l’art du voyage » ancien, quand le monde est considéré comme un livre : l’ordre du discours sera l’ordre des sensations du voyageur. Pour Chateaubriand, il s’agit de remettre ses pas sur ceux des hommes du passé, en une sorte de pèlerinage laïc ex. 2). A la fois savant et explorateur, le voyageur peut dire : « J’ai vu » (ex. 1 dans la correspondance).

Regards d’une femme voyageuse sur les femmes de son temps : Ida Pfeiffer à Maurice et à Madagascar (1857)

A travers la re-lecture de l’œuvre désormais classique d’Ida Pfeiffer, Voyage à Madagascar, paru en 1861, notre communication souhaite s’attacher aux regards particuliers que la voyageuse autrichienne pose sur les autres femmes, lors de son périple dans l’océan Indien qui l’amène à Maurice, colonie britannique, puis à Madagascar en 1857 au cœur d’un complot diplomatique.

Bergwanderungen et spiromètre : physiopathologie de l'altitude à la fin du XIXe siècle

A travers un parcours d'illustrations (tableaux, diagrammes, gravures, photos), l'exposé vise à mettre en évidence l'émergence de l'étude scientifique de la raréfaction de l'air, cruciale pour la physiologie et la pathologie à la fin du XIXe siècle, dans la thématique générale de la climatologie médicale. C'est en isolant les termes du transport et les modalités du voyage dans les procédures scientifiques de trois savants que nous voulons montrer cette émergence.

Bergwanderungen et spiromètre : physiopathologie de l'altitude à la fin du XIXe siècle

A travers un parcours d'illustrations (tableaux, diagrammes, gravures, photos), l'exposé vise à mettre en évidence l'émergence de l'étude scientifique de la raréfaction de l'air, cruciale pour la physiologie et la pathologie à la fin du XIXe siècle, dans la thématique générale de la climatologie médicale. C'est en isolant les termes du transport et les modalités du voyage dans les procédures scientifiques de trois savants que nous voulons montrer cette émergence.

La montagne qui guérit. Médecins et voyages ( XIXe-XXe siècles)

L'air si pur et vivifiant des montagnes est un des thèmes récurrents de la littérature de voyage. Mais quels sont les éléments qui rendent cet air bon pour les touristes qui fuyant les miasmes des villes se rendent de plus en plus nombreux dans les Alpes en quête d'un séjour bienfaisant pour leur santé ? Telle est la question que des nombreux médecins et physiologistes se sont posée au cours du XIXe siècle. Pour y répondre, ils sont devenus eux-mêmes voyageurs, ils ont observé, expérimenté, recueilli des données essentielles.

Les voyages au centre de la terre dans l'imaginaire scientifique et littéraire occidental

Si l'expression même de "voyage au centre de la terre" évoque aujourd'hui spontanément le titre du célèbre roman de Jules Verne, publié en 1864, ce titre et l'idée même d'un voyage dans les profondeurs du globe terrestre étaient pourtant loin d'être originaux du temps de l'auteur des Voyages extraordinaires. 43 ans auparavant, en 1821, avait déjà paru en France le Voyage au centre de la terre de Jacques Collin du Plancy, un imposant roman fantastico-merveilleux, lui-même héritier de toute une tradition littéraire allant de Virgile à Casanova.

Pages

S'abonner à RSS - XIXe siècle