Océans et mers

Introduction

Voyages océaniques et littérature de découverte

Bibliographie sommaire Littérature géographique et maritime Brosses,

Charles de, Histoire des navigations aux Terres contenant ce que l'on sait des mœurs et des productions des contrées découvertes jusqu'à ce jour, Paris, 1756.

Bougainville, Louis-Antoine de, Voyage autour du monde. Édition critique par Michel Bideaux et Sonia Faessel, Paris, 2001. -,

Duguay-Trouin : quand la mémoire devient Mémoires.

René Trouin, sieur du Guay, dit Duguay-Trouin (1673-1736) naquit à Saint-Malo et mourut à Paris comme lieutenant général des armées navales. Ses _Mémoires_ furent publiés sans son aveu à Amsterdam en 1730 et republiés dans une forme adaptée en 1740. L’histoire des _Mémoires_ recoupe directement l’histoire personnelle de Duguay-Trouin, un corsaire devenu officier général de la Marine royale. Il appartient à cette catégorie d’officiers généraux de la Marine sans origine noble et issus de la course : Jean Bart à Dunkerque ou Abraham Duquesne à Dieppe.

La cartographie et la mer : du Moyen Âge aux Grandes Découvertes.

La cartographie est une espèce de littérature de la mer et de la terre. Elle témoigne du temps de latence entre celui de la découverte et celui de sa transcription sur la carte. A la fin du Moyen Âge, l’Afrique puis l’Amérique se dévoilent. Il y a alors des cartes de toute nature et de tout format. La carte dit le monde. A l’origine, la carte n’existe pas ; la littérature géographique est à base de listes et de nomenclatures de lieux. Contrairement à une idée encore répandue aujourd’hui, les hommes du Moyen Âge pensent que la terre est ronde, un globe.

Présentation du séminaire et bibliographie.

La terre est une mer d'où émergent quelques îles. Dans l'Antiquité occidentale, la seule mer connue était la Méditerranée. Au-delà des Colonnes d'Hercule (Gibraltar) commençait l'inconnu; à l'Est, se trouvait le royaume maudit de Gog et Magog. Le Haut Moyen Âge ne changea guère ce sentiment; de sphérique cependant pour Aristote, la terre était devenue plate, entourée d'un grand océan, et la partie émergée était traversée d'une croix dont les bras qui se rencontraient à Jérusalem étaient la Méditerranée, le Nil et le Don. On naviguait à l'estime, le long des côtes, grâce à des portulans.

S'abonner à RSS - Océans  et mers