Pays imaginaire

L’Utopie après Thomas More

La littérature utopique naît en Occident avec le texte de Thomas More (1516). Après une étude de l’histoire de son succès puis de son déclin, retour sur quatre textes du XVIIème siècle, exemples de la forme viatique classique - mêlant fiction et réel - de cette littérature, inspirés du modèle de Thomas More.

Présentation générale : Littérature de voyage et fiction

Bibliographie choisie du voyage à l'Àge classique (XVIe-XVIIIe siècle)
  • Atkinson, Geoffroy, Les Relations de voyages du XVIIe siècle et l'évolution des idées, Paris, Champion, 1924.
  • Balmas, Enea éd., La Scoperta dell'America e le lettere francesi, Milan, Cisalpino-Istituto Editoriale Universitario, 1992.
  • Berthiaume, Pierre, L'Aventure américaine au XVIIIe siècle, Presses de l'Université d'Ottawa, 1990.

Norbert Dodille (Université de La Réunion) : Conclusions générales

Je souhaiterais, dans cette intervention finale, reprendre et développer quelques réflexions sur ce monde au-delà des frontières et pourtant très exactement documenté, celui de l’utopie que je définirai, une fois encore, dans son rapport à la littérature et à l’histoire du genre viatique. L’utopie est une notion fortement connotée d’idéologie, il s’agit d’un système social imaginaire qui fut parfois considéré comme un ensemble de « vérités prématurées », pour reprendre une formule de Lamartine.

Science, philosophie et utopie

Il s’agit ici de s’intéresser à des textes aux marges de l’utopie classique, qui mettent en scène une représentation des savoirs scientifiques et philosophiques de leur temps : L’Autre Monde de Cyrano de Bergerac, Voyage du monde de Descartes du P. Daniel, Les Bigarrures philosophiques de Tiphaigne de La Roche.

Voyage imaginaire et figurations de l'utopie : déplacements cyraniens d'un monde à l'autre

Jean-Charles Darmon

Membre honoraire de l’Institut Universitaire de France,
Professeur de Littérature française à l’université de Versailles-Saint-Quentin,
Ancien directeur-adjoint de l’Ecole normale supérieure de Paris (2006-2009),
Directeur du Centre de Recherche sur les Relations entre Littérature, Philosophie et Morale de l’ENS (USR 3308 CNRS-ENS).

Publications

Norbert Dodille : Présentation : l’invention de l’Utopie et aujourd’hui l’Utopie (avec bibliographie)

Je souhaiterais, dans ces quelques pages, traiter d’un monde parallèle par excellence, celui de l’utopie littéraire que je définirai dans son rapport à la littérature et à l’histoire du genre viatique. L’utopie est une notion fortement connotée d’idéologie, il s’agit d’un système social imaginaire qui fut parfois considéré comme un ensemble de « vérités prématurées », pour reprendre une formule de Lamartine. Cette conception a été contestée assez violemment au cours du XIXe siècle par les théoriciens du socialisme dit marxiste.

Pages

S'abonner à RSS - Pays imaginaire