Terre Australe

Titre ouvrage original: 

Histoire de l'Océanie depuis son origine jusqu'en 1845 par M. Casimir Henricy

Titre ouvrage français: 

Titre ouvrage français: 

Relation de deux voyages dans les mers australes et des Indes, faits en 1771, 1772, 1773 et 1774 par... Extrait du journal de sa navigation pour la découverte des terres australes, et pour la vérification d'une nouvelle route proposée pour abréger d'environ huit cents lieues la traversée d'Europe à la Chine. Nota: On trouvera à la suite de ce journal quelques lettres ou mémoires sur la marine, et un état des services de M. de Kerguelen.

Titre ouvrage français: 

Mémoire concernant l'expédition de Delozier-Bouvet dans les Terres australes, 1738-1739.

Titre ouvrage français: 

Second voyage d'André Thevet dans les Terres australes et occidentales de l'Amérique.

Titre ouvrage français: 

Déclaration du capitaine de Gonneville et ses compagnons ès Indes

Gonneville et les Mémoires touchant l'établissement d'une mission chrestienne dans le troisième monde : autrement appelé, la terre australe, méridionale, antarctique & inconnuë : utopie et/ou voyage

La première mention de Gonneville et de son exploration se trouve dans l’ébauche manuscrite d’un projet d’évangélisation des Terres australes, rédigée en 1654 par l’abbé Jean Paulmier. A travers les quatre versions successives de son texte Paulmier révèle progressivement de plus en plus d'informations sur ce voyage, attribuant à Gonneville la découverte des Terres australes. Depuis la publication des Mémoires de Paulmier, la recherche de la terre de Gonneville s'est intensifiée en France : on l'avait crue d'abord sous le cap de Bonne Espérance, et ensuite au Brésil.

Découvertes maritimes : les restes du festin. Deux morceaux de choix : le Continent austral et le passage du Nord-Ouest

Le passage du Nord-Ouest de l’Atlantique au Pacifique et le Continent austral à découvrir sont deux des grandes entreprises maritimes de l’Âge moderne. L’histoire de la seconde est nettement plus célèbre que la première. Il fallut attendre la fin du XVIIIe siècle pour que le mythe du Continent austral disparaisse, avec le deuxième voyage de Cook, un navigateur qui échoua lors de son troisième voyage à ouvrir le Passage du Nord-Ouest (connue seulement au XXe siècle).

Le discours scientifique dans les relations de voyage dans les île australes françaises (Kerguelen, Crozet, Amsterdam et St. Paul), 1740-1930

Les relations de voyages dans les terres australes françaises, reflètent une exploration lente et difficile de ces îles désertes, isolées par le pire des climats dans la zone subantartique. Marins et scientifiques français, anglais, américains allemands, y ont fait des expéditions toujours hardies. Ils en ont rapporté des relations où se mêlent le récit, les observations scientifiques, les sentiments et les émotions. Ces éléments ont plus ou moins varié en importance, selon la fonction de l'auteur et selon l'époque. aujourd'hui, le discours scientifique est devenu dépersonnalisé.

La conquête des Terres australes

L'historique de la découverte des îles australes françaises est retracé à travers une triple interrogation, servant de structure à la conférence : comment sont-elles françaises ? comment sont-elles australes ? comment sont-elles des îles ? Les îles Kerguélen, l'île de Crozet, l'île de Saint-Paul et l'île d'Amsterdam sont des territoires français, jaillis de volcans maritimes, ayant une grande originalité à l'époque de leur découverte : elles sont désertes.

S'abonner à RSS - Terre Australe