À travers la Chine

À travers la Chine

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

I: Marseille - Hong-Kong - sur le fleuve Min - passe de Kin-Paé - passe de Min-gnan - île de la Pagode - monastère de Kouchan - Kou-Chan (exc. ds les environs), ds la vallée supérieure du Min, à Kou-Tien et au temple de Yong-Fou) - région de Fou-Ning-Fou - Feï-louan-Tou - conflent du To-Kiet et du Ping-Ki - Fou-Gnan (exc. à l’île de Formose [deux ans plus tard]) II: Fou-Tchéou - Shang-Haï - Ran-Keou - sur le Ran-Kiang - Tcha-Tien - Che-Ma-Kéa - Gnan-Lo-Fou - Fan-Tcheng - I-Tcheng-Sien - Sin-Yé-Sien - dans la province de Ro-Nan - Tsang-Ro-Tien - Yü-Tchéou - Yé-Sien - Jou-Ouen-Kiao - Siang-Tcheng - Kia-Sien - Neué-Pou - Pé-Yang-Tchen - vallée du Lo-Ro - Ran-Tcheng-Tchen - Pé-Fou - montagne de Siong-Eul-Chan - Chen-Tchéou - Ouen-Siang - Tong-Kouan - Roua-Yin-Miao - Roua-Yin - Roua-Tchéou - Si-gnan-Fou - Sien-Yang-Sien - Li-Sien-Sien - Mong-Kün-Tchouan - Pin-Tchéou - Ta-Fo-Se - Tchang-Ou-Sien - King-Tchéou - Ping-Liang-Fou - Ro-Chang-Pou - Oua-Ting - Long-Te-Sien - Tcheng-Ning-Tchéou - Tching-Kia - Roui-Ning-Sien - Si-Ko - An-Ting-Sien - Kin-Kia-Yé - Lan-Tchéou-Fou - Roui-Ning-Sien - Ling-Tong-Sien - Kao-Lin-Sien - Roua-Tchéou - Roua-Yin-Miao - Tong-Kouan - La-Nan-Sien - Long-Kiü-Tsaè - rapides du Tan-Kiang - Kin-Tze-Kouan - Lao-Ro-Kéou - Siang-Yang-Fou - Ran-Kéou (exc. à Tchang-Fou) - Rou-Kéou - Nan-King - Tchen-Kiang - Siü-Kia-Ouei - Shang-Haï - Hong-Kong - Paris

Date: 

du 19 février 1868 au 14 décembre 1874

Type: 

deux voyages géographiques et de mœurs, faits en paquebot, en bateau à vapeur, en pirogue et en voiture

Esthétique: 

«Nous voudrions voir la France grande, forte et prospère au dehors comme au dedans. Mais pour atteindre ce but, elle n’est point suffisamment instruite. C’est à combler cette lacune de son éducation que se sont consacrés tant d’esprits distingués, et c’est la tâche que poursuit avec tant de persévérance et de succès la Société de géographie»(p. non-numér.). «Pendant sept ans j’ai consacré tous mes efforts à apprendre aux Chinois à connaître et à aimer la France; de retour dans mon pays, je croirais encore l’avoir servi, si j’avais pu contribuer, dans la mesure de mes forces, à faire rendre plus de justice aux Chinois, en les montrant tels que je les ai vus, sans complaisance pour leurs défauts, mais sans parti pris contre leurs qualités, comme il convient de juger une grande et vieille nation qui, après avoir longtemps someillé, se réveille enfin, et se prépare à reprendre sa place dans le monde politique et économique»(424).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1878

Editeur: 

Libr. Hachette & Cie

Nombre d'exemplaires: 

429 p.

Format: 

in-8