Aventures d'un jeune officier français dans le royaume de Naples

Aventures d'un jeune officier français dans le royaume de Naples

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

Naples - Portic - Résina - la Tour des Grecs - la Tour de l’Annonciatte - Castellamare (exc. à Pompeia) - Caserta - Naples (exc. ds les environs, à Bagnoli, à Pouzzol, à Baja, aux champs Phlégréens, à Herculanum) - Résina - ascension du Vésuve - Naples - Sainte-Agathe des Goths - Ariola - Monte Fusco - Bénévent - Ariano - Bovino - Ascoli - Venosa - Il Palazzo - Venosa - Potenza - Vietry - Acerno - Salerne (exc. à Vietry) - Eboli - la Polla - Saint-Lorenzo della Padula - Lauria - Reggio - Monte-Leone - Catanzaro - Pentone - Taverna - Policastro - Sainte-Severine - Catanzaro - Policastro (exc. ds les environs) - Catanzaro - Monte-Leone - Nicotera - Palmi - Scylla - Reggio - Sicile - Reggio - Crotone - Gierache - devant Messine - Reggio - Cozensa - Albanese - Castro-Villari - Murano - La Rotonda - La Castellucio - Lauria - Lago-Negro - Eboli - Salerne - Naples - Capoue - Sessa - Gaëte - Fondy - Terracine

Date: 

sans date

Type: 

campagne militaire faite à pied, sur dos de mulet, à cheval, en voiture, en chaise de poste et en bateau

Esthétique: 

«Les aventures que je mets sous les yeux du Public, sont celles d’un jeune Officier français. Je me suis amusé à les recueillir pour en former une narration divertissante. Je ne donnerai pas le récit de tous les combats et de toutes les batailles où il s’est trouvé. Je citerai seulement les principaux faits dont il a été le témoin, et auxquels il a eu part, laissant de côté les événements qui n’ont eu aucun rapport direct avec lui. Je commencerai par son entrée dans le Royaume de Naples. Je conduirai mon Lecteur dans la capitale et dans une partie des provinces. Cet Ouvrage est exact pour la description des lieux, et pour les aventures arrivées à notre officier; les noms seuls ont été changés. Les personnes qui auront visité le beau pays de Naples, se reporteront avec plaisir dans des endroits qu’elles ont habités. Celles qui n’auront jamais été dans cette partie de l’Italie, pourront faire connaissance avec les habitans de ce Royaume: elles verront le Napolitain peint d’après ses mœurs et ses actions, le Calabrais leur offrira des traits un peu sombres, et cependant bien adoucis, n’ayant point voulu les réprésenter dans leur effrayante nature. Cette manière de voyager paraîtra nouvelle, et l’auteur s’estimera fort heureux, s’il a pu procurer à ses Lecteurs quelques moments de distractions»(I/V-VI, Préface de l‘éditeur). «Nous quittâmes, très-affligés, un beau pays, où nous avions passé cinq années dans toutes sortes de plaisirs, d’autant plus vifs, qu’ils étaient souvent entremêlés de peines légères qui leur donnaient un nouveau prix. J’avouerai, avec sincérité, que j’ai toujours été fort bien traité par les Napolitains, malgré que nous fussions venus pour faire la conquête de leur pays. Je m’êtais accoutumé à leurs mœurs, comme si j’eusse dû passer mes jours avec eux; et je me suis toujours rappelé les heureux moments dont j’ai joui dans ce Royaume. Je me retournai donc, après être entré sur les terres de l’Etat Romain, pour dire un dernier adieu à cette belle contrée. Nous continuâmes notre route vers Terracine, où je me séparerai également de mon lecteur, avec l’espérance néanmoins de le revoir dans mon voyage en Italie, et en Espagne, si toutefois ces Aventures lui ont été agréables»(II/188-189).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1821

Editeur: 

Lecointe & Durey

Volume: 

2 vol.

Nombre d'exemplaires: 

177, 189 pp.

Format: 

in-12