Journal d'un missionnaire au Texas et au Mexique

Journal d'un missionnaire au Texas et au Mexique

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

I.: du 20 mars 1846 jusqu’en été 1850 Le Havre - Portsmouth - La Nouvelle-Orléans - Natchez - Le Cairo - Saint-Louis - Nouvelle-Orléans - Galveston - Houston - Austin - San-Marcos - Braunfels - Austin - San-Antonio - Castroville - Dhanis - Leona - Vandenberg - Frédériksburg - San José - San-Antonio - Braunfels - Castroville (exc. à San-Antonio) - Leona - Victoria - Lavaca - Galveston - Nouvelle-Orléans - Donaldsville - Thibaudauville - Natchez - Bâton-Rouge - Nouvelle-Orléans - Galveston - Indian-Point - Victoria - San-Antonio - Castroville (exc. à San-Antonio et á Braunfels) - San-Antonio - Nouvelle-Orléans - Le Cairo - Cincinnati - chutes de Niagara - New-York - Southampton - Londre - Boulogne - Lyon II.: du 14 octobre 1850 au 21 septembre 1852 Lyon - Toulon - Civita-Vecchia - Rome - New-York - Albany - Buffalo - Sandusky - Cincinnati - Nouvelle-Orléans - Galveston - au Brazos-Santiago - Point-Isabella - Brownsville (exc. à Matamoros) - Reynosa Vieja - Camargo - Rio-Grande-City - Camargo - Reynosa-Vieja - Edinburgh (exc. ds les environs) - Reynosa-Vieja - Brownsville (exc. ds les environs et aux mines d'argent de Guanaxuato) - l'embouchure du Rio-Grande (exc. aux Brazos-Santiago) - Brownsville (exc. à Santa-Rita) - aux Brazos-Santiago - Paris - Lyon - Rome

Date: 

entre 1846 et 1852

Type: 

deux voyages missionnaires et pittoresques, faits en bateau, en diligence, en charette à bœufs, en cheval et en chemin de fer

Esthétique: 

«Les missionnaires, malgré des efforts prodigieux d'industrie, de désintéressement et de courage, meurent à la peine dans les glaces du Nord ou sur le sable es déserts, après avoir épuisé leurs forces en travaillant au bien-être moral, religieux et physique de l'humanité, sans que leurs compatriotes fassent des efforts sérieux pour les aider dans cette œuvre admirable qui fait bénir le nom français [...]»(X-XI). «La nature est capricieuse au tropique: l'orage s'apaisa presque aussi vite qu'il était venu, et nous arrivâmes au bord d'une prairie, au-dessus de laquelle brillait un arc-en-ciel étincelant. Les lueurs rougeâtres du soleil couchant doraient d'une manière fantastique la cime des arbres. De gros nuages roulaient encore avec rapidité dans l'espace, tandis que la voix imposante du tonnerre se faisait entendre par intervalles. Un troupeau de vaches et de chèvres paissait tranquillement et broutait l'herbe couverte de gouttelettes brillants: ce troupeau était gardée par un cavalier entiérement nu. Ses cheveux longs et hérissés, sa peau brune, son fusil, lui donnaient un air sauvage et terrible»(326-327).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1857

Editeur: 

Libr. de Gaume frères

Nombre d'exemplaires: 

XII-477 p.

Format: 

in-8