La Perse, la Chaldée et la Susiane

La Perse, la Chaldée et la Susiane

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

Marseille - le Pirée - Athènes - Constantinople - Poti - Tiflis - Erivan - Narchivan - Djouelfa - Marande - Tauris - Bamidj - Turkmenchaï - Mianeh - Zendjan - Khoremdereh - Azimabad - Kazbin - Téhéran (exc. à Véramine, á Imamzaddé Yaya et à Imamazaddé Jaffary) - désert de Mamounieh - Saveh - Avah - Koum - Nasrabad - Kachan - Korout - Saux - Ispahan (exc. ds les environs) - Kalé Chour - Mayan - Koumicheh - Yezd-Khast - Abadeh - Éclid - Sourmek - Dehbid - Deh Nô - plaine du Polvar - plaine de Meched Mourgab - Kenaré (exc. ds les environs) - Sarvistan - Miandjangal - Nabandagan - Koundjoun - Deh Nô - Kavar - Firouz-Abad - Ferachbad - Aharam - Gourek - Bouchyr - Felieh - Mohamméreh (exc. sur le Karoun) - Bassorah - Ctésiphon - Séleucie - Bagdad (exc. ds les environs) - caravansérail de Birounous - Hillah (exc. aux ruines de Babylone et à Kerbéla) - Bagdad - Amara - Tag Eïvan - Immamzaddé Touïl - Dizfoul (exc. à Suse) - Chouster (exc. ds les environs) - Veïs - Ahwas - sur le Karoun - Mohammereh

Date: 

à partir du mois de février 1881, sans date de fin

Type: 

voyage d'archéologie, d'architecture et de mœurs, fait en bateau, en chemin de fer, en diligence et en caravane

Esthétique: 

«La vieille thèse si souvent reprise et cependant peu éclairée des influences de l'art oriental sur l'architecture gothique, l'apport artistique et industriel des Croisades dans les créations du Moyen Age avaient toujours excité la curiosité de mon mari [...] Néanmoins les causeries banales d'érudits de province ou la fréquentation d'une bibliothèque de cent mille volumes dans laquelle on ne trouve même pas une bonne édition d'Hérodote ne l'eussent pas déterminé à persévérer dans la voie qui, peu à peu, s'était ouverte devant lui et à abandonner momentanément des occupations forts attrayantes pour courir en Orient [...] quelques amis bien intentionnés tentèrent de me détourner d'une expédition, au demeurant fort hasardeuse, et m'engagèrent vivement à rester au logis. On fit miroiter à mes yeux les plaisirs les plus attrayants. Un jour je rangerais dans des armoires des lessives embaumées, j'inventerais des marmelades et des coulis nouveaux; le lendemain je dirigerais en souveraine les bataille contre les mouches, la chasse aux mites, le raccommodage des chaussettes. Deux fois par semaine j'irais me pavaner à la musique municipale. L'après-midi serait consacré aux sermons du prédicateur à la mode, aux offices de la cathédrale et à ces délicates conversations entre femmes où, après avoir égorgeaillé son prochain, on se délasse en causant toilettes, grossesses et nourrissages. Je sus résister à toutes ces tentations. A cette nouvelle on me traitera d'originale, accusation bien grave en province; mes amis les meilleurs et les plus indulgents se contentèrent de douter du parfait équilibre de mon esprit»(1-2).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1887

Editeur: 

Hachette & Cie

Nombre d'exemplaires: 

739 p.

Format: 

in-2

Annexes: 

grav., cartes