Syrie, Palestine, Mont Athos. Voyage aux pays du passé

Syrie, Palestine, Mont Athos. Voyage aux pays du passé

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

I.: du 1er novembre au 29 décembre 1872 Constantinople - île de Ténédos - île de Mételin - Smyrne - Pont-des-Caravanes - Boudjah - Aya-Souluk - Éphèse - Smyrne - île de Chio - île de Rhodes - île de Chypre - La Marine - Larnaka - Beyrouth - Ghazir - Antoura - Djébeil - Antoura - Akourâ - Kanobîn - Dimân - Bcherreh - Ainétha - Déir-el-Akhmar - Baalbeck - Souk-Wadi-Barada - Damas - Banias - Kalat-es-Sobaïbeh - Banias - Aïn-Mellaâh - Saphed - El-Mejdel - Tibériade - lac de Tibériade - Saphed - El-Lubbieh - Nazareth - Caïpha - Saint-Jean-d’Acre - couvent du Carmel - Djénin - Samarie - Naplouse - Jérusalem - couvent de Mâr-Saba - Jéricho - Jérusalem - Vasques de Salomon - Hébron - Kalat-el-Borak - Jérusalem - Kolonieh - Saint-Jérémie - Latroun - Ramleh - Lydda - Jaffa - Port-Saïd II.: juillet 1875 Constantinople - couvent de Saint-Pantéleimon - Karyès - couvent de Zographo - couvent de Chilandari - couvent de Sphigménon - couvent de Vatopédi - couvent d’Iviron - couvent de Lavra - Kapsokaliva - couvent d’Aghios-Dionysios - couvent d’Aghios-Paulos - couvent de Simopétra - couvent de Saint-Pantéleimon

Date: 

entre 1872 et 1875

Type: 

recueil de deux voyages: I. pèlerinage et voyage historique et de mœurs, fait en bateau, en barque, en chemin de fer et à cheval; II. voyage d’histoire d’art et de mœurs, fait en bateau, en caïque, sur le dos de mulet et à cheval

Esthétique: 

«Je vous envoie ces études de voyage, telles qu’elles ont paru à diverses reprises dans la Revue des Deux Mondes: [..]. [...] vous m’avez fait promettre de vous rapporter un récit fidèle de mes caravanes et de ne vous faire tort ni d’une impression, ni d’un étonnement. [...]: il en est résulté ce volume de notes, recueillies sans ordre et sans suite, au hasard de l’heure, [...]. [...], j’indiquais d’un mot des idées dont j’ai peine aujourd’hui à retrouver le fil. [...] Vous savez si j’ai bondi d’abord à l’idée de jeter dans une vitrine de librairie toutes ces intimités»(1878/V-VI). «Des convenances de situation, la nécessité de ne pas troubler l’œuvre laborieuse, faite surtout de prudence et d’abnégation, qui se poursuivait ici auprès de moi, m’obligeaient à réserver mes appréciations sur les hommes et les choses de la Turquie, à glisser sur les côtés politiques, sociaux et religieux que notre époque demande avant tout aux récits de voyage»(1878/VII). «Encouragé par la bienveillante hospitalité que ces notes ont trouvée à la Revue, je les réunis aujourd’hui sans m’écarter de la forme modeste et commode du récit au jour le jour; [...]»(1878/VIII). «S’il faut quitter aujourd’hui l’espoir égoïste de trouver dans le voyage des émotions vierges, si la science et la curiosité n’ont plus rien à glaner sur les routes lointaines, il est un champ toujours ancien et toujours nouveau: celui de l’âme humaine»(1878/64). «Les voyages sur terre ménagent les transitions, éloignent et rapprochent insensiblement des lieux; ce terrible chemin de la mer, neutre et tranché, arrache tout soudain de la terre où l’on prenait racine et mène droit à l’inconnu»(1878/250-251). «Il serait oiseux de raconter ici chacune de ces journées semblables à la veille, de décrire chacun de ces couvents identiques avec eux-mêmes; [...]»(1878/276).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1876

Editeur: 

E. Plon

Nombre d'exemplaires: 

XII-334 p.

Format: 

in-12

Annexes: 

pl.

Autre édition: 

Paris (E. Plon/Nourrit & Cie) 1887, 3e éd., XII-335 p. in-16, pl.

Réédition: 

Paris (E. Plon & Cie) 1878, 2e éd., XII-334 p. in-16, front., grav.