Voyage d'Alger aux Ziban, l'ancienne Zebe, en 1847

Voyage d'Alger aux Ziban, l'ancienne Zebe, en 1847

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

Alger - Rusconia - cap Matifoux - Dellys - Bougie - Gigelli - Kollo - Stora - Philippeville - Saint-Antoine - Saint-Michel - El-Arouch - Smendou - El-Hammam - Constantine (exc. ds les environs) - plateau de Mantsourah - Constantine - source d'Aïn-Kerma - vallée de l'Aïn-Haddadah - l'Oued-Melila - pays d'El-Fesguiath - Aïn-Morniath - marabout de Sidi-Mourgat - monument de Casser-Bita-Taloubet - au pied des montagnes Hanout-el-Kébir et Hanout-el-Seghir - l'Oued-Chemeurra - massif de montagne l'Aurès - pied du Bou-Arif - source Bir-el-Arif - Lambèse - Batna - K'sour - massif de montagne Metlili - l'Oued Tarfa - pont d'el-Kantara - bourg d'el-Kantara - ruines Karr Sid-el-Hadj - source Hamman Sid-el-Hadj - thermes d'el-Outaïa - montagne Djebel-Melh - l'Oued-el-Kantara - El-Outaïa - Source thermale de Biscara - Biscara (exc. ds les environs) - Filiash - l'Oued-el-Melh - Touda - Sidi-Okba - Saâda - M'lili - Menala - Ourlal - Ben-Thious - Mekhamada - Tolga - El-Bordj - Farfar - Lichana - Bouchagroun - Biscara

Date: 

du 10 avril au 11 mai 1847

Type: 

voyage scientifique de quelques médecins fait en bateau, en voiture et à cheval

Esthétique: 

«Chargé de l'inspection médicale de la province de Constantine, en 1847, nous avons profité de cette circonstance pour voir, avec quelques détails, le pays que nous avions à parcourir, notamment la partie sud de la province, connue sous le nom de Ziban. [...] Nous terminons notre relation à notre rentrée à Biscara, après avoir visité les oasis des environs. Là, pourtant, n'était pas le terme de notre voyage: de Biscara, nous devions repasser à Batna, puis nous rendre à Sétif (Colonia sitifensis), et rentrer à Constantine, après avoir poussé une reconnaissance jusqu'à notre fort de la Medjana. De Constantine, nous avions à nous rendre à Hammam-Meskoutin, à Guelma, l'ancienne Calama, à Bône et à La Calle. De ce dernier point, revenant sur nos pas, nous devions repasser à Bône et nous y embarquer pour Alger, notre point de départ et notre résidence. Tout cela s'accomplit en assez peu de temps [sc. rentrée: 27 juin], et tout cela aussi pourrait faire la matière d'une autre relation, que nous n'avons ni le loisir ni la volonté d'entreprendre»(V-VII).

Références bibliographiques

Lieu: 

Alger

Année: 

1852

Editeur: 

Impr. du gouvernement

Nombre d'exemplaires: 

VII-302-XXXI p.

Format: 

in-8

Annexes: 

atlas in-fol