Voyage dans les départements du Midi de la France

Voyage dans les départements du Midi de la France

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

Paris - Fontainebleau - Sens - Joigny - Auxerre - Avallon - Semur - Montbard - Dijon - Autun - Chalon - Lyon (exc. ds les environs) - Vienne - Tarn - Valence - Viviers - Bourg St Andéol - Orange - Avignon - Orgon - Aix - Marseille - Bandol - Toulon (exc. ds les environs) - Hyères - Saint-Tropez - Cannes - Antibes - Nice - Monaco - Nice - Cagnes - Vence - Grasse - Draguignan - Sisteron (exc. ds les environs) - Apt - Roussillon - Cadenet - Aix (exc. ds les environs) - Marseille (exc. ds les environs) - St Rémy - Beaucaire - Tarascon - Arles (exc. ds les environs) - Martigues - Berre - St Mitre - Istre - St Chamas - Eyguières - Sorgues - Carpentras - Marmoiron - Gap - Embrun - Serres - Malancène - Villeneuve-les-Avignon - Pont du Gard - Nîmes - Montpellier (exc. ds les environs) - Ganges - Fabrègues - Frontignan - Sète - Pézenas - Narbonne - Carcassonne - Campan - St Marie - Barèges - Luz (exc. ds les environs) - Cauterets (exc. ds les environs) - St Savin - Lourdes - Bagnères- Pau - Aire - Roquefort - Bazas - Bordeaux (exc. ds les environs) - Berbezieux - Angoulême - Saintes - La Rochelle - St Maixent - Lusignan - Poitiers - Montmorillon - Richelieu - Châtellerault - Tours - Amboise - Chaumont - Blois - Chambord - Ménars - Beaugency - Orléans - Etampes - Chartres - Sceaux - Bourg-la-Reine - Arcueil - Montrouge - Paris

Date: 

du 14 avril au 25 octobre 1804

Type: 

voyage d'histoire d'art et littéraire, fait en diligence d'eau, à pied et sur le dos de mulet

Esthétique: 

«Mon impatience de voir les célèbres édifices de Nîmes étoit extrême: aussi il faisoit à peine jour que nous étions déjà devant la maison carrée. Nous la vîmes éclairée des premiers rayons du soleil, et cette circonstance semblait donner à ce chef d'œuvre d'architecture un air plus religieux. Ce temple est du nombre de ceux que Vitruve appelle pseudo-périptères, c'est-à-dire, faux périptères. Il a six colonnes de face et onze sur le côté, en comptant deux fois celles des angles. Huit de ces colonnes sont engagées dans les murs de la cella: les trois autres, entièrement isolées, et dont les trois entre-colonnemens sont à jour, ainsi que ceux de la façade, forment au-devant du temple un portique ouvert de trois côtés, dont l'effet est très agréable. Le but de cette disposition est d'agrandir l'intérieur, qui seroit trop rétréci s'il y avoit un espace entre les colonnes et le mur; et c'est ce qui constitue le pseudo-périptère»(1811/I/212-213).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1807

Editeur: 

Impr. Tourneien

Volume: 

4 vol.

Format: 

in-8

Réédition: 

Paris (Impr. impériale) 1811, 4 vol., 548, 600, 662, 917 pp. in-8