Voyage d'un français en Angleterre, pendant les années 1810 et 1811; avec des observations sur l'état politique et moral, les arts et la littérature de ce pays, et sur les mœurs et les usages de ses habitans

Voyage d'un Français en Angleterre, pendant les années 1810 et 1811; avec des observations sur l'état politique et moral, les arts et la littérature de ce pays, et sur les mœurs et les usages de ses habitans

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

New-York - Falmouth - Bodmin - Plymouth - Mont Edgecumbe - Ivy-Bridge - Exeter - Taunton - Bristol - Bath - Chippenham - Richmond - Londres - Weston - Londres - Strawberry-Hill - Richmond - Londres - Greenwich - Londres - Newmarket - Oxburgh - abbaye de Castle Acre - Bury Saint-Edmonds - Cambridge - Londres - Salt-Hill - Reading - Andover - Stone Henge - Salisbury - Wilton - Stourhead - Bristol - Chepstow - Piercefield - Ragland - Ross - le Wye - Monmouth - Goodrich-castle - abbaye de Tintern - Chepstow - Newport - Cardiff - Llandaff - Cowbridge - Swansea - Tenby - Pembroke - Milford Haven - Haverford West - Cardigan - Aberystwith - Dolgelly - Tan-y-Bwlch - Beddgelert - Canarvon - Bangor Ferry - Saint-Asaph - Denbigh - abbaye de Valle Crucis - Llangollen - Wrexham - Chirk Castle - Chester - Liverpool - Ormskirk - Lancaster - Kendal - Ambleside - Patterdale - Penrith - Carlisle - Longtown - Langholm - Hawick - Selkirk - Édimbourg - Lanerk - chutes de la Clyde - Lanerk - Hamilton - Bothwell-Castle - Mill-Hugh - Glasgow - Dumbarton - Bath Inn - Ardincaple - loch Gare - Luss - loch Lomond - Cairndor - Inverary - Dalmally - Tyndrum - Killin - Kenmore - Taymouth - Logierait - Dunkeld - Crieff - Loch Earnhead - Callender - loch Katrine - Callender - Stirling - Falkirk - Duddington - Édimbourg - Roslin Castle - Frankfield - Édimbourg - Melrose - Hawick - Langholm - Longtown - Patterdale - Windermere - Clappersgate - Windermere - Coniston - Windermere - Grasmere - Keswick - Buttermere - Windermere - Keswick - Ambleside - Windermere - Gretna Green - Moffat - Crook - Édimbourg - Preston-pans - Dunbar - Press Inn - Berwick - Alnwick - Newcastle - Sunderland - Castle Eden - Fountain's abbey - Rippon - Newby-Hall - York - Castle Howard - York - Leeds - Sheffield - Castleton - Chatsworth - Matlock - Ilam - Ashborn - Lichfield - Birmingham - Leasowes - Hagley - Birmingham - Warwick - Woodstock - Blenheim - Oxford - Windsor - Richmond - Twickenham - Chiswick - Londres - Hertford - Hatfield house - Londres - Richmond - Osterley house - Wimbledon - Albury - Winchester - Southampton - Redbridge - Cadnam - Swamble - Hill-Lodge - Castle-Malwood - Lindhurst - Lymington - Vickarshill - Saint-Leonards - Ile de Wight - Yarmouth - Niton - Mirables - Sainte-Laurence - Steep-Hill - Bon-Church - Shankley-Chine - Sandown-Bay - Ryde - Cowes - Newport - Steep-Hill - Cowes - Southampton - abbaye de Netley - Portsmouth - Chichester - Petworth - Weston - Dorking - Leatherhead - Esher - Londres - Richmond - Londres - Lichfield - Newcastle-under-Lyne - Liverpool (- New York)

Date: 

du 2 décembre 1809 au 21 novembre 1811

Type: 

voyage politique, de belles-lettres et de mœurs, fait en bateau, en chaise de poste, en voiture et à pied

Esthétique: 

«Ce Journal a été d'abord écrit en anglais, parce que la langue anglaise est devenue, par un long usage, aussi facile et plus familière au voyageur que la sienne propre, et parce qu'il lui semblait que les personnes et les choses qu'il avait à observer se décrivaient mieux dans cette langue que dans aucune autre»(I/V-VI). «Il n'existe presqu'aucune relation de voyage en Angleterre écrite par un Français; du moins l'auteur n'en connaît point qui mérite d'être citée»(I/VI). «Maintenant il [sc. l'auteur] se trouve encore dans une position toute nouvelle; il faut qu'il se traduise lui-même, et dans sa propre langue. [...] Voici un livre né traduit; car l'auteur est obligé d'avouer que, quand une idée naît dans son esprit, c'est dans la langue anglaise qu'il trouve plutôt les formes d'expression sous lesquelles il doit la présenter. [...] Lui sera-t-il permis de leur [sc. aux lecteurs] dire encore, [...], que quand il conçut le projet de voyager et d'écrire, il ne s'attacha à aucun plan, et ne s'assujettit à aucune méthode, résolu seulement d'examiner, avec toute l'attention dont il était capable, tous les objets qui se présenteraient à sa vue, ou qui s'offriraient accidentellement à ses observations, et de les décrire dans une indépendance absolue de toute passion, de tout préjugé, soit national, soit anti-national»(I/VII-IX). «Il [sc. l'auteur] doit ajouter que, comme ce livre était d'abord une simple correspondance, la délicatesse de l'homme a dû imposer des sacrifices à l'amour-propre de l'écrivain; il a fallu retrancher les anecdotes personelles, et ces caractères et ces portraits dont tant de voyageurs peu généreux se sont permis d'amuser le public, abusant ainsi avec scandale des bienfaits de l'hospitalité qu'ils avaient reçus, et dont ils se montraient si peu dignes. L'auteur a remplacé ces incidens de détail par des digressions sur les lois, sur le Gouvernement, le commerce, les finances et la politique de l'Angleterre, sur la géologie du pays et sur la littérature nationale. Il a bien vu, en relisant son Journal, que ces additions ne se liaient point entre elles, ni au reste de l'ouvrage; que ses remarques étaient quelquefois de véritables essais, et que les règles de la proportion n'étaient pas toujours bien observées entre la description et les récits, qui sont l'essence même d'un voyage, et l'étendue des discussions qui n'en sont que l'accessoire; [...]. La forme de Journal a un intérêt qu'il n'a pas cru devoir sacrifier à un meilleur ordre de matières, S'il eût fait un chapitre sur la constitution, un autre sur l'économie politique, etc., etc. il est probable que le plus grand nombre de ses lecteurs ne se seraient pas donné la peine de couper les feuilles de cette partie de son ouvrage; [...]. L'auteur finit en déclarant qu'il n'a rien sacrifié au désir de plaire à ses lecteurs»(I/IX-XI). «Tout ce qui n'est que passivement beau se décrit mal, ou au moins ne saurait se décrire plusieurs fois, faute de nuances dans le langage, égales aux variétés sans nombre des ouvrages de la nature et de l'art»(II/295).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris/Strasbourg

Année: 

1816

Editeur: 

Treuttel et Würtz

Volume: 

2 vol.

Nombre d'exemplaires: 

XI-525, III-450 pp.

Format: 

in-8

Annexes: 

tabl., atlas