Voyage en Italie, ou Considérations sur l'Italie

Voyage en Italie, ou Considérations sur l'Italie

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

Paris - Châlons - Lyon - Avignon - Marseille - Toulon - Marseille - Fréjus - Antibes - Monaco - Noli - Savone - Gènes - Léricé - Via-Reggio - Pise - La Scala - Stagio - Sienne - Sanquirino - Radicofani - Aquapendenté - Montefiascone - Viterbe - Ronciglione - Monterosi - La Storta - Rome - Piperno - Capoue - Naples - le Vésuve - Portici - Herculane - Pompeïa - Naples - le Pausilippe - Poussol - Bayes - île de Caprée - Naples - Cazerte - Naples - Rome - Monterosi - Ronciglione - Viterbe - Montefiascone - lac de Bolzène - Aquapendenté - Radicofani - Sienne - Florence - Piétra-Mala - Bologne - Ferrare - Venise - La Polesine - Pontelago - Bondino - Le Final - Modène - Reggio - Parme - Plaisance - Milan - Bufalore - Novare - Verceil - Ligourne - Chivas - Turin - La Superga - Suze - La Novalèze - mont Cénis - Lanebourg - Saint-Michel - Saint-Jean-de-Maurienne - Aiguebelle - Montmelian - Chambery - Les Échelles - pont de Beauvoisin - La Tour-du-Pin - La Verpillière - Lyon - Paris

Date: 

du 16 novembre 1766 au 17 juin 1767

Type: 

voyage de mœurs fait en voiture, en calêche, en diligence, en bateau, en félouque, en barque et sur le dos de mulet

Esthétique: 

«Nous ne manquons pas de descriptions de l'Italie. Ses édifices anciens et modernes, ses statues, ses tableaux, ses richesses littéraires, tout a été observé et décrit ou par des savans ou par des amateurs éclairés. Il nous manquoit cependant un ouvrage propre à nous faire connoître l'influence du climat, des principes ou des préjugés sur les mœurs des habitans de toutes les classes, et sur l'influence, pour le moins aussi active, des intérêts locaux, des chefs et sur-tout des guides de ces habitans. Duclos, par caractère, par goût, par habitude, étoit l'homme le plus capable d'envisager et de faire connoître l'Italie sous ce point de vue; et ce point de vue est un foyer de lumière qui répandra sur les écrits de beaucoup de voyageurs qui l'ont devancé une espèce de jour qui leur manque. Les Considérations sur l'Italie (car c'est le titre que l'auteur a donné à cet écrit) sont une clef commune qui ouvre l'entrée et les issues d'une multitude de défilés obscurs dans lesquels il n'est que trop aisé de s'égarer»(I-III). «En un mot Duclos a écrit, en 1767, quantité de vérités et de réflexions qu'alors tout le monde eût regardées comme hardies, mais trop sensées et trop importantes pour n'être pas toujours utiles. Après la mort de Duclos, le manuscrit original fut importé en Bretagne par son légataire universel, M. de Noual. [...] Il en existe une copie relue avec soin par Duclos, et corrigée en quelques endroits de sa main. Nous sommes parfaitement sûrs que notre manuscrit est absolument conforme à l'original»(VI-VII). «Il y a tant de livres sur les monumens et le matériel de Rome et de l'Italie qu'on peut consulter, et auxquels je recourrai moi-même quand je voudrai me rappeller (sic!) ce que j'ai vu, que je me bornerai à quelques réflexions que je ne trouverois pas ailleurs. Je les ferai suivant les objets qui me les fourniront; je ne les écris que pour moi et mes amis; peut-être ajouterai-je à mes notes mon jugement sur les différens voyages qui ont paru, et sur l'usage qu'on en peut faire»(4). «Voyageons un peu, nous ferons bien; revenons vivre chez nous avec un peu d'aisance, nous ferons encore mieux»(123-124). «[...] je n'ai aucun dessein de copier ce qu'on lit ailleurs; j'y recours moi-même quand je veux me rappeler ce que j'ai vu, et je ne fais ce journal de mon voyage que pour ma satisfaction particulière, et non pour l'impression»(280).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1791

Editeur: 

Buisson

Nombre d'exemplaires: 

XII [VIII]-412 p.

Format: 

in-8

Autre édition: 

Maestricht (J.-P. Roux) 1793, 291 p. in-8