Voyage en Orient

Voyage en Orient

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

Mâcon - Lyon - Fourvières - Marseille - Andeaume - île Saint-Antioche - Malte - Nauplie de Romanie - Égine - Le Pyrée - Athènes - Rhodes - Chypre - Larnaca - Beyrouth - Seyde - Antra - plaine de Sour - camp de Raffa - plaine d'Acre - Saphora - lac de Génésareth - Tibériade - Cana - Nazareth - Caïpha - couvent du Mont-Carmel - Castellum Peregrinorum - Tentoura - Césarée - Jaffa - Rhamla - Jérémie - Saint-Jean-Baptiste - Jérusalem (exc. ds les environs, au mont des Oliviers, à Jéricho, au Jourdain, à la mer Morte et à Bethléem) - Caïpha - Acre - D'zibb' - Beyrouth - Gousta - Antoura - Beyrouth - Baabdab - Aïntress' - Dahr el Kamar (exc. à Btedyn) - Beyrouth - D'Jœni - D'Gibell - Tripoli - Sgorta - Eden - Tripoli - Batroen - D'Gibell - D'Zoug Michaël - Antoura - Bayrouth - Jaffa - Ramhla - Jérémie - Jérusalem - Bethléem - Jaffa - Larnaca - Rhodes - Cos - Tchesmé - Smyrne - Folieri - Phocée - Constantinople - Andrinople - Philippopoli - Tatar Bazargik - Sophia - Kalkali - Nissa - Rasna - Belgrade - Semlin - Peterwardein - Theresienstadt - Pest - Vienne - Prague (exc. à Bustichread) - Dresde - Francfort - Mayence - Cologne - Aix-la-Chapelle - Liége - Bruxelles - Gand [- France]

Date: 

du 21 juin 1832 au 8 septembre 1833

Type: 

pèlerinage (en accompagnant M. de Lamartine) fait en bateau, en voiture, en poste, en diligence, en caravane et à cheval

Esthétique: 

«Pendant cette longue contemplation de Jérusalem, aucun de nous ne s'était empressé de communiquer aux autres ce qu'il éprouvait; nous étions tous trop occupés à sentir, pour avoir le besoin de l'exprimer. Successivement tous les souvenirs de David, de Salomon et des prophètes s'offrirent à notre imagination. L'histoire des nombreuses vicissitudes du peuple juif, de ce peuple prédestiné, dominée par ces grandes figures, qui, comme une source non interrompue, s'y succèdent jusqu'à l'arrivée du Christ, frappait nos esprits»(104). «Une impression indéfinissable m'avait saisi en entrant dans cet étroit tombeau [sc. le monument du Saint-Sépulcre]; je voulais prier, je ne pouvais pas; tant d'idées traversaient ma tête tumultueusement et sans suite, que je fus maintenu dans une distraction invincible; j'essayais toujours de réciter l'oraison dominicale, et jamais je ne parvenais à la faire; je me trouvais assis près de ce tombeau, avec le plus vif désir d'exposer mes faiblesses et mes misères à celui qu'il avait contenu un instant, voulant prier pour ceux qui m'étaient chers, et l'émotion, le saisissement ne me le permettaient pas; ma volonté n'avait plus aucun empire sur ma pensée. Je voyais que là avait été porté supplicié, dans ce tombeau d'emprunt, celui qui était venu enseigner aux hommes qu'ils étaient tous frères, ayant droit au même héritage. A ces rapprochemens, à ces souvenirs, mon âme était bouleversée! pas même une pierre qui lui appartenait pour y déposer son corps déchiré! Lui, qui était venu donner sa vie pour le genre humain!!! Le Verbe qui avait dit: Je suis la voie, la vie et la vérité, avait reposé, à l'ombre de ce rocher, vaincu par la mort et accusé d'imposture! Quelques soldats d'un gouverneur de ville avaient tenu sous leur garde celui par qui les rois règnent! Le choc impétueux de ces idées et de mille autres m'empêchaient de donner une suite à mes pensées, et je suis sorti du tombeau sans savoir ce que j'y avais fait. Si je n'y étais revenu une seconde fois, j'aurais revu mes foyers, après un si long voyage, et dans lequel le but principal avait été la visite de ce lieu vénéré, sans avoir pu y adresser une seule prière à celui qui a dit: Priez et vous recevrez»(106-107).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1836

Editeur: 

Debécourt

Nombre d'exemplaires: 

XVI-300 p.

Format: 

in-8