Voyage historique, chorographique et philosophique dans les principales villes de l'Italie en 1811 et 1812

Voyage historique, chorographique et philosophique dans les principales villes de l'Italie en 1811 et 1812

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

Ferney - Genève - Meyllerie - Saint-Maurice - Sion - le Simplon - Domo-d'Ossola - Baveno (exc. aux mines de cuivres) - îles Borromées - Arona - Milan (exc. à Monza et à Pavie) - Brescia - Denzano - Peschiera - Vérone - Vicence - Padoue - Venise - Ponte di Lagoscuro - Ferrare - Bologne - Imola - Faënza - Forli - Césenne - Rimini - Saint-Martin - Pesaro - Fano - Sinigaglia - Ancône - Lorette - Récanati - Tolentino - Foligno - Spolette - Terni - Narni - Citta-Castellana - Népi - Ponte-Molle - Rome (exc. ds les environs) - Larricia - Gensano - Velletri - Marais Pontins - Terracine - Fondi - Itri - Mola - Capoue - Aversa - Naples (exc. au Vésuve, à Portici, à l'Herculanum, à Pompéia, à la montagne de Pausilippe, à Pouzzoles, à Solfaterra, au lac Agnano , à Baies, à Nocéra, à Salerne, à Echoli, à Pesto, à Caserte et à d'autres lieus) - Viterbe - Acquapendente - Montagne de Radicofani - Sienne - Florence - Pise (exc. à Livourne) - Gênes - Novi - Tortone - Voghère - Plaisance - Parme - Tortone - Marengo - Alexandrie - Monteaglieri - Turin - Savigliano - Coni - Limone - Sospello - Nice

Date: 

à partir de l'automne 1811, sans date de fin

Type: 

voyage pittoresque et d'histoire d'art, fait en voiture, en diligence et en bateau

Esthétique: 

«Cette cascade se jette dans la Dovéria, où vient se rendre l'eau que fournissent nombre de cascatelles qui se répètent à mésure qu'on avance, et qui, tombant de roche en roche, produisent un effet qui ressemble à une féerie, non-seulement pour l'œil, mais encore pour l'oreille peu accoutumée au bruit des eaux qui bouillonnet de toutes parts. [...] En sortant de ce lieu, on continue le cours de la Dovéria au milieu du bruit des cascatelles qui tombent sur la gauche, des sommets des montagnes, et des cascades mulitpliées que font les eaux dans le lit de la rivière, à travers les grosses roches qui en rompent le cours. La vue, fatiguée de scènes si pittoresques où la sauvage nature se reproduit de toutes parts sous ses rocailleux dehors, vient enfin se reposer sur Gondo [...]»(I/23).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1815

Editeur: 

Chanson & Didot

Volume: 

3 vol.

Nombre d'exemplaires: 

XLVIII-348, 576, 592 pp.

Format: 

in-8

Annexes: 

carte