Voyages au Laos et chez les sauvages du sud-est de l'Indo-Chine. Introduction par Auguste Pavie [Mission Pavie, Indo-Chine, 1879-1895]

Voyages au Laos et chez les sauvages du sud-est de l'Indo-Chine. Introduction par Auguste Pavie [Mission Pavie, Indo-Chine, 1879-1895]

Auteur: 

Destination: 

Forme: 

Contenu

Itinéraire: 

I.: du 10 octobre 1887 au 7 avril 1889 Hanoï - Bang-Kok - le Mé-Nam - Pitsanoulok - Pit-Chaï - Outaradit - Wat Praten Sin Laat - Pit-Chaï - Pak-Laï - le Mé-Khong - Luang-Prabang - Muong Ngoï (Pavie, Exposé, t. I. pp. 260-267: - Sop Sang - Pa Tang - Muong Son - Muong Het - Sop San - Sup-an - Xieng-Sang - Muong Wat -) Tak-Khoa - Xieng-Dong - Muong Haï - Ban Bo - Ban Logni - Ban Peng Lao - Ban Ta Maï - Muong Hang - Sop Sim - Muong Poung - Muong Sing - Xieng-Luang - Muong Ven - Ban Piang - Ban Khong - Muong Khan - Ban Na Ko - Muong Sam Taï - Muong Na - Muong Lan - Ban Pong - Pien Soum Not - Ban Pak Liet - Ban Hat Bo - Muong Püng - Ban Pa Thong - Xieng-Kham - Muong Thé - Muong Pan - Xieng-Khouang - Ban Khaï (Muong Souille) - Muong You - Ban Sop Vi - Ban Do - Ban Pa Deng - Ban Pak Suong - Luang-Prabang - le Mé-Khong - le Nam Met - Muong Met - Muong Koun - Muong Khassy (Ban Na Môn) - Ban Hua Na - Ban Pak Nam Niao - Ban Pong - Xieng-Ngoen - Ban Pak Vek - Ban En - Luang-Prabang - Bang Sio - Ban Na Pao - Ban Kok Van - Ban Sio - le Nam Suong - Ban Kheng Luong - Ban Na Po - Ban Pak Sen - le Nam Seng - Ban Ta Van - Ban Sop Sang - Ban Ta Hiong - Ban La Sa - Muong Heup - Sam Mün - Ban Lé - Muong Theng (Dien Bien Phû) - le Nam Iôm - le Nam Ngoua - Ban Sop Niam - le Nam Hou - le Nam Bac - Ban Pak Bac - le Nam Hou - le Nam Nga - Ban Nam Nga - le Nam Hou - Ban Pak Hou - le Mé-Khong - Luang-Prabang - Ban Pak Vek - Ban Pak Sa - Na Tan - Ban Sam Bong - Xieng-Det - lac de Nong Thang - Ban Khaï (Muong Souille) - Ban Song Hak - Ban Mi - Ban Môn - Muong Khang - lac de Nong Pet - Xieng-Kham - Ban Môn Nang - Ban Tam La - Ban Khouang Tôn - Sam Jioua - Ban Tam La - Muong Hiem - Ban Houeï Hit - Ban Houeï Sang - Muong Kout - Ban That - Muong Son - Muong Sa Kok - Muong Muoï - le Nam Suong - le Nam Teu - Ban Sop Houm - Muong Muoï - Ban Pak Lao - Ban Pong Det - Muong Khaï - Ban Wat - Muong Son - Ban Sé - Muong Doï - Ban Pa Lôm - Ban Houeï Lo - Sam Mün - Muong Theng (Dien Bien Phû) - le Nam Iôm - le Nam Ngoua - le Nam Hou - le Mé-Khong - Luang Prabang - le Nam Khan - Xieng-Ngoen - Ban Pak Sa - Ban Dan Khoa - Muong You - Ban Pak Khao (Sop Khao) - le Nam Teu - Ban Sop Tia - Ban Sop Vi - Ban Pak Seng - le Nam Suong - Ban Pak Teu - Muong Muoï - Ban Pong Det - Muong Son - Ban Sop Poun - Ban Sop Kha - Muong Iut - Muong Sang - Muong Ham - Muong Sam Nua - Muong Ham - Muong Yong - Muong Ven - Na Lek - Muong Peun - Muong Hua Muong - Muong Sa Tôn - le Nam Tôn - Ban Sop Tôn - le Nam Neun - Ban Sop Saï - Muong Hua Muong - le Nam Neun - Ban Fuong - Ban Xieng Di - Muong Lan - Ban Hat Bo - Muong Mat - Muong Lam (Muong Méli) - Ban Sop Mo (Cua Rao) - le Song Ca - Tia Lap - Ban Houeï Tiaï - Phu Thuong - Cay-Chanh - Khé-Tiaï - Ban Thaï Nam - Muong Tiôn - Ban Sop Suong - le Song Ca - Tia Lap - Ban Sop Mo (Cua Rao) - Muong Sen - Ban Do - Ban Houeï Men - Ban Tam Loup - Muong Thé - Ban Khaï - Muong Kha - Muong Khang - Muong Khat - Xieng-Khouang - Muong Pang - Muong Ngan - Ban Moun - Ban Mo - Xieng-Men - Ban Mo - Ban Ta Pé - le Nam Mo - Ban Pieng Haï - Cay-Chanh - Vinh II.: du 3 février 1890 au 15 avril 1891 Hanoï - Vinh - Ha-Traï - Kham-Muôn - Ban Pa Tang - le Nam Hin Boun - Ban Khong Lo - Ban Kheng Tiek - Ban Thong Lôm - Ban Boc - Ban Dôn - le Mé-Khong - Lakhôn - Ban Pa Mo - Ban Poung Ling - Ban Lao Luong - Muong Pou Houa (Muong Mahasaï) - Ban Ta Hé - Ban Na Noï - Souen Salissen - le Sé Bang Faï - Ban Kha Tiam - Ban Pou Té - Muong Pou Houa (Muong Mahasaï) - Lakhôn - Kham-Kheum - Muong Out Sou Man - Muong Sakhon-Lakhôn - Muong Tiampa Tion La Bot - Muong Nong Han - Nong Khaï - Muong Tourakhôm - Muong Hôm - Ban Xang Hien - Ban Tha Rua - Muong Borikan - Ban Bo Thüng - Ban Sop Pang - le Nam Kha Ding - Ban Na Tiang - le Mé-Khong - Muong Pat-Choum - le Nam San - Muong Borikan - Ban Tha Rua - Muong Bo - Ban Na Huong - Xieng-Khouang - Muong Sen - Ban Hong Kang - Ban Nam Tia - Khôn Mou - Muong Poun - Muong Leuk - Muong Khouang - Ban Hin Kan Mak - Ban Pa Tang - Muong Khassy - Ban Pak Sa - le Nam Khan - Luang-Prabang - le Mé-Khong - Pak-Laï - Xieng-Khan - Sampana - Vien Tian - Nong-Khaï - Lakhôn - Muong Bang-Mouk - Muong Iassounthôn (Muong Iott-So-Thôn) - Muong Sélapoum - Muong Roï-Et - Muong Tia Tou - Muong Khétaravisaï (Muong Khet) - Muong Souvanapoum - Ban Mouong - le Nam Moun (le Sé-Moun) - Muong Oubôn - Muong Dêt - Muong Boua - Bassac - Ban Khôn-Noï - Ban Kham Po - Muong Siempang - Muong Moul-Pa-Mok (Ban Ta Kalan) - Ban Kalaï - Ban Thong - Ban La Eun - Ban Pa Ting - Ban Lout - Ban Tôn - Ban Semout - Ban Seun - Ban Laïa - Ban Lé - Pak-Tioroï - lac de Nong Té - Ban Srépok - lac de Nong Té - Lom-Pat - le Sé-Bang-Kan - Ban Srépok - Ban Sapao - Ban Plouk - le Sé-Kong - Stung-Treng (Muong Xieng-Theng) - le Mé-Khong - Kratié - Pnom-Penh - Saïgon - Pnom-Penh - Kratié - Poum Sala - Poum Pia - Pou-Lo - Pou-Klia - Pou-Yok - Pou-Teugne - Ban Dôn - Ban Khaniong - Ban Méwam - Ban Méhang - Ban Thoung - Ban Khasom - Ban Sadète Faï (Ban Sadète Teung) - Ban Maï - Peleï Khing - Peleï Khueng - Peleï Tritt - Peleï Roh - Kon Toum - Peleï Djuh - Peleï Toumhou - Peleï Brou - Peleï Ketang - Peleï Rdé - Peleï M'nou - Peleï Thoung Ha Iôm - Peleï Lamit - Peleï Pi - le Sé-San - Ban Kébo - Ban Khong-Sédam (Peleï Khong) - Peleï Bia - Peleï Bia Noï - Peleï Deng (Peleï Lamok-Deng) - Peleï Louk - Peleï Gong-Kouet - Peleï Not - Peleï Alé - Peleï Taï - Ban Sadète Nam (Ban Sadète Loum) - Peleï Tali - Ban Khal - Ban Méhang - Ban Méwam - Ban Khaniong - Ban Dôn - Boun Tié - Boun Baï - Boun Kieng - Boun Dié - Boun Mé-Sao - Boun Vinh - Boun Lia - Boun Maïang - Youk Mi - Binh-Nguyen - Ninh-Hoa - Lang-Teung-Pou - Nha-Trang

Date: 

entre 1887 et 1891

Type: 

recueil de deux voyages d'exploration et de mœurs; [I.:] voyage fait en bateau, en pirogue, en radeau, sur le dos d' éléphant et à pied; [II.:] voyage fait en bateau, en pirogue, en jonque, à pied et en palanquin

Esthétique: 

«Je signalerai, en terminant, que pour bien comprendre le Laotien, il faut le voir à Luang-Prabang où les mœurs ont conservé comme un parfum des vieilles légendes et des poétiques fictions qui ont bercé l'enfance de la race. Séparé de la côte par des régions d'accès difficile, isolé au milieu de ses montagnes et de ses forêts, indifférent aux choses du dehors, l'habitant de ces contrées a su garder intactes, dans leur simplicité antique, les traditions léguées par les aïeux. Alors que, partout ailleurs, la vie asiatique se transformait au contact d'éléments étrangers, ici elle gardait son originalité primitive: le caractère du peuple restait en harmonie avec le milieu qui l'entoure, gai, parce que la nature est riante, le vie facile; doux, parce que l'autorité y revêt une forme paternelle; honnête et simple, parce que l'homme a peu d'appétits, partant peu de besoins et que sa morale attribue au vol la portée d'un sacrilège. Gardons-nous de rien changer!»(175). «Quoi qu'on en dise, le train-train ordinaire de la vie d'explorateur, en pays relativement civilisé, perd à la longue de son charme pour peu que l'imprévu en soit banni et que les fatigues, les privations, la fièvre ou les tracasseries des mandarins soient les faits les plus saillants à enregistrer au cours des voyages»(238). «Je ne connais pas de meilleur stimulant, pour un voyageur, que l'attrait de cet inconnu dont il cherche à soulever le voile et la perspective d'aventures qui le sortent du train-train ordinaire de la vie. Enlevez-lui ces émotions, je ne sais trop comment il pourra réagir, à moins d'une forte dose de philosophie, contre l'isolement, les ennuis et les misères qui l'attendent en route»(298). «En somme, quoi qu'on prétende, la civilisation a du bon et quand j'entends dire qu'elle n'apporte avec elle que des entraves à la liberté, je me prends à songer à ces pauvres gens qu'on croit libres parce qu'ils n'obéissent à personne, mais dont la vie entière est sous le coup d'une menace et dont tous les actes sont enfermés dans un cercle étroit de craintes, de préjugés et de superstitions»(403).

Références bibliographiques

Lieu: 

Paris

Année: 

1900

Editeur: 

Ernest Leroux

Nombre d'exemplaires: 

IX-428 p.

Format: 

in-4

Annexes: 

cartes